Bulletin d'information - Février 2021

Édito

Cela fait 8 mois que les Verts sont au pouvoir à la Ville comme à la Métropole. Depuis juillet, entre effets d’annonces à la presse et prises de décisions en conseil de la Métropole, la politique des Verts se concrétise et commence à montrer ces effets.
Certaines décisions sont louables et répondent à la problématique essentielle du dérèglement climatique. Mais d’autres décisions (nombreuses) sont prises par simples dogmatismes, souvent sans concertation avec les habitants, sans prendre en compte des besoins et nécessités des Lyonnaises et des Lyonnais.

Le passage en régie publique de l’eau fait partie des annonces à la presse, sans en informer les conseillers métropolitains en aval, sans questionner les habitants sur cette décision. Nous avons également beaucoup parlé de la suppression du parking minute de la place de Francfort (Part-Dieu), et des annonces sur l’élargissement de la ZFE et de cette politique anti-voiture et antisocial qu’ils mènent depuis le début.

En janvier, le vote de la Programmation Pluriannuelle d’Investissement (PPI), document qui vise normalement à planifier les investissements, n’a pas permis de confirmer leurs ambitions à long terme de la gouvernance : une réelle déconsidération avec les communes, des enveloppes budgétaires sans aucune information ni précision et des projets phares sans aucune envergure.

Les élus du groupe Inventer la Métropole de demain ont proposé d’ajouter officiellement différents projets dans la PPI, des projets d’intérêt général pour l’amélioration du cadre de vie des habitants et en phase avec la problématique environnementale. Comme l’achèvement de la requalification de la rue Garibaldi entre le secteur d’Arménie et le secteur Berthelot ou encore la fin de la mise aux normes de la totalité des trémies de Perrache. Ces deux projets ont pour finalité d’apaiser le centre-ville et offre une mobilité équitable pour tous les usagers. Sans oublier la réalisation du Réseau Express Métropolitain ou RER à la Lyonnaise qui nécessite un investissement partenarial avec la Région pour sa réalisation. Propositions rejetées par la majorité…

Les mois à venir seront riches en débats. Nous resterons attentifs aux prises de décisions des Verts et continuerons à porter la voix pour notre Métropole.

Nous vous invitons à nous rejoindre sur Facebook et Twitter afin de rester informé et réagir sur les différents dossiers. Nous restons également à votre écoute, n’hésitez pas à nous joindre sur inventerdemain@grandlyon.com pour toute question et suggestion.

La situation préoccupante de notre jeunesse nécessite une réponse urgente de la Métropole

Perte de repères, précarité et isolement social, c’est peu dire que notre jeunesse est en souffrance.
 
Selon une étude de Santé publique France, 29 % des 18-25 ans sont en dépression. Plus de 50% des jeunes auditionnés lors d’une enquête parlementaire sont inquiets sur leur santé mentale, 30% ont renoncé à l’accès aux soins faute de moyens.

Alors que la crise sanitaire et économique va bouleverser durablement l’équilibre économique et psychologique de la jeunesse, c’est une problématique sur lequel il est possible de travailler collectivement pour trouver des solutions de court, moyen et long terme.

Pour cela, nous sommes soulagés que notre proposition de créer un groupe de travail au-delà des contingences partisanes, ait trouvé un écho favorable dans notre assemblée.

​Ce groupe de travail doit nous permettre de prendre de réelles décisions pour répondre à l’urgence et ne pas être un comité théodule!

Nous avons mieux à offrir que nos divisions.

Nos interventions

Budget primitif 2021 : En cette période de crise ne changez pas trop un modèle qui a fait ses preuves !
« Je souhaiterais pour l’avenir de notre métropole que vous puissiez en dire autant à la fin de votre mandat, avec un même niveau de réalisation et un endettement loin des 10 années que vous annoncez et qui serait une pure folie. »
Gérard Collomb
Tableau des effectifs : « La Métropole était un bel outil en bonne santé »
La délibération sur le tableau des effectifs annonce la création des 117 postes supplémentaires dans les effectifs de la Métropole, dont 114 emplois permanents. 55% de ces emplois sont de catégorie A.
Achats responsables : c’est un devoir d’exemplarité de la part de la collectivité par Delphine Borbon

 « Responsabiliser les achats de la collectivité c’est notre devoir. Un devoir de justification du bon usage des deniers publics. Un devoir d’exemplarité. » 

Une relance du tourisme sans remise en cause de l’attractivité : la salutaire prise de conscience des verts par Louis Pelaez

« Le tourisme de proximité est un axe nécessaire de développement touristique mais il ne peut suffire en lui-même. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.