Suite à la lettre ouverte envoyé à Grégory Doucet le 18 novembre, Franck Levy est intervenu en Conseil municipal pour interroger le Maire de Lyon au sujet du quat de la rue Rochet dans le 8ème arrondissement de Lyon.

Nous nous interrogeons sur les conditions « impropre à la vie humaine » dans le squat de la rue Rochet. Nous tenons à vous alerter sur l’insalubrité des lieux et peut être même de leur dangerosité.

Dans un délai rapide nous demandons à Gregory Doucet le passage d’une commission de sécurité, a laquelle nous souhaitons participer, afin de nous fournir toutes informations sur l’état du bâtiment avant qu’un drame ait lieu.


Intervention de Franck Levy

Madame L’adjointe,

Je souhaite profiter de l’examen de cette délibération pour vous interpeller au sujet d’une situation que vous connaissez autour du squat crée au 10/12 rue Rochet dans le 8eme arrondissement.

Dans un premier temps, permettez-moi de m’étonner votre laisser faire, car il s’agit de bâtiments municipaux mitoyenne d’une école primaire, était normalement sous surveillance. Je tiens à préciser que les riverains ont également interpellé le Maire du 8eme.

Mais il faut reconnaitre que cette occupation est quasiment concomitante avec l’expulsion organisée squat Maurice Scève…

Or, il semble que des occupants du squat dans le 8e viendraient du squat précédent rue Maurice Sève. Je regrette qu’on résolve une situation difficile dans le 4e par un autre squat dans le 8e.

A la lecture du Progrès, en date du 8 novembre, nous apprenons que « Le squat pourrait être légalisé et que vous travaillez à une solution plus pérenne ». Et puis quand vous rencontrez les associations du quartier vous affirmez que le squat sera évacué avant la fin de l’année. Nous reviendrons sans doute un autre jour sur votre vision l’arrondissement et l’opportunité de créer de nouvelles structures dans le 8e arrondissement. On constate cependant votre manque d’ambition.

Comme vous le savez les témoignages des riverains nous font part de la présence notamment de familles. Nous tenons à vous alerter sur l’insalubrité des lieux et peut être même de leur dangerosité. Nous nous interrogeons sur les conditions « impropre à la vie humaine ».

Je sollicite la communication de tous les éléments en votre possession concernant l’état de la bâtisse et du terrain et la raison pour laquelle la force publique n’est pas intervenue dans les temps afin d’éviter que cette situation ne se pérennise.

En conséquence, nous vous demandons d’utiliser tous les moyens en votre possessions pour faire cesser cette situation. Dans un délai rapide nous vous demandons le passage d’une commission de sécurité, a laquelle nous souhaitons participer, afin de nous fournir toutes informations sur l’état du bâtiment.

Monsieur le Maire, madame l’adjointe, j’en suis certain comme vous nous ne voulons qu’un défaut de la toiture, qu’un défaut électrique provoque l’irréparable.

Vous comprenez, Monsieur le Maire, qu’il n’est pas possible de faire perdurer une situation qui mettrait notamment des vies humaines en danger.

Je vous en remercie.

Franck Lévy


Conseil municipale Ville de Lyon 19 novembre 2020

Rapport n° 2020/330 : Subvention aux associations développant des actions en faveur des personnes en difficulté (aide alimentaire, accueil de jour, lutte contre l’exclusion et main*en du lien social, santé/personnes SDF) pourun montant de 43 655€

Intervention de Charles-Franck Levy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.