Intervention de Franck Lévy

Monsieur le Maire,
Chers collègues,
Mesdames et messieurs,


La présente délibération nous rappelle la nécessité de condamner toute attaque physique
ou verbale contre les forces de l’ordre. Nous devons être aux côtés des forces de l’ordre ,
pas uniquement lorsqu’il s’agit de commémorer ou lorsque le pire arrive.
Il faut aussi être aux cotés des forces de l’ordre et condamner les propos , lorsqu’une élue
de votre majorité jette l’anathème sur la police . Il en va de même lorsqu’ils sont traités de
barbares ou de factieux.

La présente délibération vise à honorer la mémoire du Capitaine Franck Labois qui a
succombé à ses blessures un triste lundi 13 janvier, trois jours après avoir été
volontairement percuté par un fourgon à Bron. Cette mort nous avait alors rappelé avec

dureté que le metier de policier est dangereux. Elle doit nous rappeler la nécessité,
Monsieur le Maire, de condamner avec force tou
Aujoud’hui, la police nationale et municipale est visée. Les témoignages sont fréquents
d’attaques et d’incivilités envers notre police municipale. C’est l’honneur de notre ville que
de se souvenir du capitaine Labois.


Quelque soit leur grade, de la police municipale ou nationale, ils nous permettent jour
après jour, sans que nous nous en apercevions, de vivre ensemble et en sécurité
L’honneur, le courage, le don de soi : ce sont les valeurs de la police. Ces valeurs
constituent un socle. C’est sur ce socle que se fonde l’engagement de 150 00 femmes et
hommes dévoués à la République, dévoués à la sécurité et à la liberté de tous.


Aujourd’hui, tout simplement, je veux penser à tous ceux qui ont été blessés ou tués
comme Franck Labois. Je veux leur dire, dire à leur familles, dire à leurs collegues, notre
plus profond respect, ainsi que l’émotion et la gratitude de nous tous.

Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.