Intervention de Anne-Sophie Condemine

Monsieur le Maire, Chers collègues,


Le projet de délibération, dont nous avons reçu un rectificatif hier à 17h, relatif à la
modification du dispositif d’autorisation de remisage à domicile et par voie de
conséquence à la participation financière des agents risque d’avoir de graves
conséquences sur l’activité de la DSP et la mise en œuvre du Plan Communal de
Sauvegarde.


S’il convient de répondre aux remarques de la Chambre Régionale des Comptes et de
sécuriser juridiquement le dispositif, si la volonté de l’exécutif de réduire les émissions de
CO2 et d’inciter les agents à recourir aux transports en commun ou autres modes doux
n’est pas contestable, en revanche, il convient de prendre en compte l’impact social pour
les agents, les effets sur les organisations et les missions de chacun, et les impacts pour
le Lyonnais.


Et là encore vos décisions sans concertation, démontrent, au mieux une méconnaissance
des services rendus par les agents de la Ville, et au pire, un choix, votre choix, de
privilégier des actions symboliques, sectaires et passéistes, mais toujours punitives, au
détriment de l’engagement des femmes et des hommes de notre collectivité, et au-delà,
des Lyonnais.


Pour rappel, à Lyon, le plan communal de sauvegarde répertorie l’ensemble des risques
majeurs et défini pour chaque situation une réponse opérationnelle dont l’équipe
d’astreinte est chargée de la mise en œuvre.


Les services de cette direction est absolument essentiel : ils assurent environ 700
interventions par an et tous les agents sont appelés à participer à des astreintes.
Je vous rappelle simplement 2 drames de ces dernières années- l’attentat de la rue victor
hugo et l’incendie survenu en pleine nuit dans la montée Bonnafous- qui ont chacun
mobilisé toutes les équipes du service.


Ainsi, les agents ont pu être mobilisés tous rapidement aussi parce qu’ils bénéficient d’un
véhicule personnel pour se rendre sur les lieux.


En effet, comment etre aussi opérationnels et efficaces en pleine nuit s’il ne faut utiliser
que les transports en commun ou un véhicule personnel mais partagé en famille ??
Les nouvelles modalités que vous prévoyez dans cette délibération quant à l’augmentation
de la participation financière des agents, apparaissent totalement dissuasives, allant
jusqu’à faire disparaitre l’avantage financier que peut représenter une prise d’astreinte !
Aussi là encore, votre dogmatisme induit l’effet pervers qui conduirait certains agents ,
notamment les non- lyonnais-à ne plus vouloir accepter les astreintes !

Quel gâchis !

Monsieur le Maire, cette modification unilatérale, présente des conséquences sociales et
de sécurité importantes et créent un sentiment de frustration et d’injustice chez les agents
de ce service qui, comme les autres agents de la ville, ont toujours répondu présents, en
responsabilité, depuis le début de la crise sanitaire.


Cela méritait mieux qu’une modification du règlement intérieur.

Au-delà des évolutions nécessaires pour être en conformité avec la loi, vous auriez pu
vous engager dans une véritable concertation, vous auriez pu recevoir les agents de vos
services, les écouter, vous auriez pu annoncer une évolution vers l’achat de véhicules
propres, faire véritablement de l’écologie positive, moderne, mais non, au lieu de
cela ,votre passage en force sur ce dossier, comme sur d’autres, votre refus d’examiner
attentivement les particularités des situations et donc des conditions de travail et de vie
des femmes et des hommes engagés pour le service de tous, vous conduisent à la
fracture.


En faisant ainsi, Monsieur le Maire, vous nourrissez certes, votre leadership envers vos
militants EELV, dans votre ligne mortifère « on va tous mourir demain sauf si vous faites ce
que je dis », sauf que cette fois ci, il ne s’agit pas uniquement de sortir les voitures de la
ville, il ne s’agit pas de rappeler à « l’ordre écologiste «, ceux que vous qualifiez
d’appartenir au « vieux monde », il s’agit de la sécurité de notre ville et de ses habitants !
Là encore, votre dogmatisme, vous conduit dangereusement, à préférer le symbole à
l’humain.


Nous voterons contre ce rapport.

Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.