Intervention Jean-Yves Sécheresse

C’est donc le 3e rapport à propos de la video-verbalisation que vous présentez aujourd’hui à notre Conseil Municipal.

Celui-ci détient un caractère spécifique car il ne s’agit pas de reconductions. Il conserve pas moins de 7 arrondissements, excluant les 4e et 9e arrondissements.

Même si nous constatons, au fond, que c’est principalement votre désir de punir l’automobiliste qui vous anime, nous voterons ce rapport qui correspond à notre volonté de lutter contre l’insécurité routière et d’éventuels débordements comme ceux intervenus dans la Presqu’île, et à ce propos je vous redemande où en sont l’installation des bornes, seul moyen de garantir la tranquillité des riverains.

Cela étant, les mois passent, et la division de votre majorité continue d’opérer, vous interdisant d’avoir une politique d’ensemble, vos amis du 9e arrondissement faisant valoir leur opposition à votre politique.

Cette négation de la gestion globale des questions de sécurité est d’ailleurs clairement revendiquée par vos amis, Madame la Maire de l’arrondissement expliquant embrouillée, je cite “faire d’autres choix” que ceux de la video.

En réalité, et chacun le sait, vous payez votre refus d’être au clair quant à la video-protection car,je le rappelle, vous verbalisez à partir d’images de Centre de Supervision Urbaine et vos amis ne prennent plus de gant pour expliquer leur opposition à la video-verbalisation au nom de leur refus de la video-protection.

Cela fait 6 mois que vous êtes aux manettes et les lyonnais ignorent toujours ce que sera votre politique en matière de sécurité pour le mandat. C’est assez extravagant !

J’entends vos amis totalement désinhibés montre en avant leur romance, au nom de la primauté de l’humain contre la technologie liberticide. Eux au moins font preuve de courage en ne mettant plus drapeau en poche alors que vous refusez dans le silence.

Je veux tout de même rappeler face à leur ignorance teintée de démagogie que depuis des années la politique de sécurité de la ville de Lyon sur la Prévention, y compris la prévention situationnelle, en partenariat de qualité avec l’Etat et une police municipale dont la qualité est reconnue. 

Le point noir de ce dispositif, et je suis intervenu maintes fois pour le pointer, est la dégradation du travail social, l’absence d’une volonté de modernisation de la profession, toutes taches relevant de l’Etat ou de la Métropole. Plutot que de se lamenter ou de s’en prendre à ce que nous avons mis en oeuvre, vos amis qui veulent combattre une supposée technologie liberticide, n’ont qu’à pétitionner pour que la Métropole fasse des efforts nécessaires en matière de travail social, chose relevant de sa compétence.

Monsieur le Maire, en attendant d’en savoir plus sur vos projets dans le domaine de la sécurité et de la tranquillité publique, je vous suggère d’apporter aux lyonnais la clarification nécessaire quant à la poursuite d’une politique de video-protection et de vous engager dans une politique globale permettant d’écarter les forces centrifuges à l’oeuvre dans votre majorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.