Nous sommes intervenus en conseil municipal sur les dispositifs d’éclairage par détection qui seront mis en place dans les quartiers de Charcot Valdo dans le 5e arrondissement et
Transvaal – Montplaisir dans les 3e et 8e arrondissements.

Comme c’est l’usage, ces projets font suite à des mises en œuvre identiques décidées au cours des derniers mandats et relatives à des secteurs du 9e, 5e ou 3e arrondissement. Ces opérations concerneront des rues secondaires ou de dessertes qui seront équipées de dispositifs fiables et largement testés qui maintiendront un bon niveau de sécurité car bien éclairé nos quartiers la nuit, c’est garantir un niveau de sécurité et faciliter le travail de nos équipages de police.


Nous avons aussi mis en la garde les doux-rêveurs qui, voulant apaiser la nuit lyonnaise, souhaiteraient baisser l’intensité lumineuse dans nos rues. En pratiquant ainsi, ils prendraient le risque de produire encore plus d’insécurité.

Intervention de Jean-Yves Sècheresse

Quelques mots sur les deux dossiers concernant la mise en place d’un éclairage par détection dans les quartiers de :

  • Charcot Valdo dans le 5e arrondissement
  • Transvaal – Montplaisir dans les 3e et 8e arrondissement

Comme c’est l’usage, ces projets font, vous le savez, suite à des mises en œuvre identiques décidées au cours des derniers mandats et relatives à des secteurs du 9e, 5e ou 3e arrondissement.

Ces opérations concerneront des rues secondaires ou de dessertes qui seront équipées de dispositifs :

  • Fiables et largement testés
  • qui maintiendront un bon niveau de sécurité car, je vous le rappelle, bien éclairé nos quartiers la nuit, c’est garantir union niveau de sécurité et faciliter le travail de nos équipages de police
  • Enfin une possibilité supplémentaire de faire des économies

Il est clair que l’ensemble du territoire communal n’est pas destiné à accueillir de tels dispositifs qui ne doivent concerner que le réseau secondaire de nos rues, les axes majeurs devant bénéficier d’un éclairement permanent et maximum.

J’ignore si dans notre assemblée, chacun mesure la qualité et l’expérience de notre service de l’éclairage public qui, et c’est un aspect que nous partageons avec la seule ville de Paris,

  • Maitrise de A à Z toute la chaîne de l’éclairage public, de la conception jusqu’à la veille nocturne la plusquotidienne
  • Un service municipal travaillant par ailleurs en bonne entente avec tous les acteurs de l’éclairage mais en totale indépendance avec les grands opérateurs. Les décisions relatives à l’éclairage public de notre commune étant prises en responsabilité par notre seul service et le conseil municipal.

Cela étant je veux mettre en garde les doux-rêveurs qui, voulant apaiser la nuit lyonnaise, souhaiteraient baisser l’intensité lumineuse dans nos rues. En pratiquant ainsi, ils prendraient le risque de produire encore plus d’insécurité.

Je voulais également dire au moment où vous venez de renoncer à la Fête des Lumières pour vous

:

  • Que le service de l’éclairage public est un partenaire fidèle de la manifestation, notre service de l’éclairage proposant chaque année une oeuvre conçue et réalisée par ses soins et la plupart du temps saluée par le public et honorée par le jury, je songe par exemple à l’engouement des lyonnais pour l’oeuvre proposée ily a quelques années par le service sur la place Antonin Poncet.

Permettez-moi d’ailleurs, Monsieur le Maire, de saluer la mémoire de Jean-François Zurawik qui avait toujours fait bon accueil au travail de ses collègues de l’Eclairage public.

Si Lyon c’est la fête des Lumières et un service municipal très professionnel, notre ville est aussi le siège de LUMEN, ce site unique situé à la Confluence qui sera le lieu de l’excellence en la matière :

  • technique
  • culturelle

Un lieu original à la convergence

  • des entreprises
  • des chercheurs
  • des formations

Bref de toute une dynamique autour de la lumière, LUMEN ayant vocation à être une véritable vitrine pour notre ville.

Comme sur tant de dossiers qui concernent au plus haut point notre ville, nous sommes preneur de votre point de vue sur LUMEN, vous invitant à nous expliquer la manière dont vous comptez vous y associer.

Puisque nous en sommes à aborder les relations entretenues depuis de nombreuses années avec nos partenaires, vous savez que dans le cadre du soutien exercé à la Fête des lumières, chaque année une enveloppe de l’ordre de 50 000 euros est destinée à la mise en lumière de secteurs ponctuels.

Depuis quelque temps nous avions entamé la mise en lumière des premiers passages sous voies ferrées, alors vous comprendrez qu’il est bien normal, que le conseil municipal connaisse vos options sur ce sujet.

Je vous remercie.

Jean-Yves Sécheresse


Conseil municipale Ville de Lyon 19 novembre 2020

Rapport n° 2020/264 : Mise en place d’un éclairage par détection dans le quatier Charcot-Valdo à Lyon 5e etaffectation d’une partie de l’AP n°2020-1 – Programme 00013

Intervention de Jean-Yves Sécheresse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.