Monsieur le Président, que personne d’autre n’écoute, je veux faire une déclaration à Madame Vessilier : je vous aime. Je vous aime quand vous présentez le rapport sur l’Aréna. Et, bien évidemment, notre groupe votera très favorablement pour ce dossier.

D’abord, parce qu’il se situe dans le prolongement de ce que nous avons réalisé dans les mandats précédents, en permettant à l’Olympique Lyonnais de construire un nouveau stade, puis de développer dans l’OL Vallée un pôle de loisirs qui attirent non seulement les Grands Lyonnais, mais désormais un certain nombre d’amateurs des différents équipements venus de toute la région.

Monsieur le Président, vous le savez, lorsque nous avons décidé l’implantation d’un nouveau grand stade au Grand Montout pour que l’Olympique Lyonnais puisse fonder son développement futur sur un modèle que j’appellerai durable, nous avons rencontré bien des incompréhensions : 120 recours contre un équipement que certains classent même parmi les grands objets inutiles.

En 2014, nous avons même dû demander à la police d’intervenir pour expulser un certain nombre de zadistes qui voulaient empêcher physiquement la construction du stade.

Je me félicite donc aujourd’hui une fois ce stade réalisé qu’il fasse consensus. Et qu’au-delà de leurs différences politiques, toutes celles et tous ceux qui aiment le football puissent s’y donner désormais régulièrement au rendez-vous. Leur nombre augmente à chaque match, et donc bientôt il y aura toute notre assemblée. 

On peut constater, par ailleurs comme je l’avais annoncé à l’époque, que ce stade n’avait rien d’inutile et qu’il a été au contraire l’un des éléments concourant au renouveau de l’Est Lyonnais. 

Aujourd’hui, par cette délibération, il s’agit de rendre possible la réalisation de l’Aréna. Un équipement qui permettra de donner à l’ASVEL une salle digne de sa réussite sportive et qui pourra accueillir de grands spectacles et de grands concerts.

C’est — je ne vous le cache pas, Monsieur le Président — un projet que j’aurais aussi aimé mener à bien sous les précédents mandats. 

J’ai tout fait lorsque j’étais président de la Métropole pour que cette salle voit le jour. Et vous le savez nous avons étudié de nombreux scénarii pour cela ; près de l’Astroballe et lorsque les services de la Métropole ont constaté que c’était impossible, ils ont proposé de réaliser l’Aréna sur le Carré de soie, finalement c’est à Décines que l’équipement va voir le jour.

Je sais que quelques-uns de nos amis villeurbannais auraient aimé que cet équipement voit le jour dans leur commune. Mais à l’époque nous avons retourné le problème dans tous les sens, il n’y avait pas de lieu où implanter la nouvelle salle. Son installation sur la friche industrielle ABB confortera donc l’OL Vallée et concourra, là encore, à donner une nouvelle dimension à l’Est lyonnais.

C’est sans doute pourquoi le commissaire enquêteur a pu conclure que ce projet était bien l’intérêt général. Et Monsieur le Président, cela conforte les choix faits par le passé. Si vous saviez combien il a été difficile au Sénat de faire reconnaître qu’un équipement sportif comme le Grand Stade pouvait être d’intérêt général. J’ai eu à batailler contre beaucoup. 

Monsieur le Président, à cette époque, contre le groupe des Verts dans cette assemblée, au Sénat, mais aussi à la Communauté urbaine de Lyon. La soudaine conversion me réjouit donc. 

Je me félicite que nous puissions donc émettre un vote unanime, je suis sûr que cela fera jurisprudence.

Dans votre rapport vous mentionnez que le commissaire enquêteur a noté je cite que « ce projet déjà bien desservi par les lignes de Tramway T3 et T7 et par un important réseau de voirie routière. C’est vrai pour les voiries routières, mais on ferait la A432, qu’il n’y aurait pas devant le Grand stade la rangée de camions que nous avons en semaine.

Les transports en commun, c’est pour cela que nous avions voulu construire le T7 pour pouvoir desservir le Grand stade. Et comme vous nous avez indiqué, suite aux remarques du commissaire enquêteur, que vous étiez prêt à réaliser un métro pour desservir le OL vallée, que vous avez décidé également — dans une autre interview — de construire le métro E, je m’aperçois que vous aussi vous êtes dans une conversion totale et que les métros ne sont plus pour vous à ce sujet interdit.

Sur un autre plan, nous trouvons qu’il est judicieux de vouloir prolonger, ainsi comme nous l’avions prévu, une promenade verte du stade jusqu’aux Grands Lacs. Lorsque nous avons en effet réalisé le Grand stade, nous avons aménagé la promenade du Biézin. C’est 25 hectares de détente aménagés par la Métropole pour les loisirs entre Chassieu et Décines. 

Le nombre d’arbres, Monsieur le Président, nous en avons planté 18 000, 26 000 arbustes et 36 000 plantes de vivaces. Ça, c’était des forêts urbaines. Pas un petit bout de forêt urbaine à côté de la gare de la Part-Dieu, mais une vraie belle forêt urbaine. 10 kilomètres de cheminement réservé aux promeneurs piétons cyclistes, une quinzaine d’aires de détente et de loisirs, avec des jeux suspendus, jeux à bascule pour les enfants et agrès, vélos et steppeurs pour les plus sportifs. 

Voilà comment il faut aménager. Comment on est à la fois dans le mouvement dans l’énergie, avec la construction de grands équipements et comment en même temps on protège l’environnement. Comment on donne de la joie aux habitants. 

Ah Monsieur le Président si elle pouvait être votre politique dans les années à venir, alors nous serions heureux comme aujourd’hui de vous donner toujours un avis positif


Conseil de la Métropole de Lyon du 27 et 28 septembre 2021

Dossier N° 2021-0709 – urbanisme, habitat, logement et politique de la ville -Décines-Charpieu -Projet de salle Aréna -Déclaration de projet emportant mise en compatibilité du plan local d’urbanisme et de l’habitat (PLU-H)

Intervention de Gérard Collomb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.