Mr Le Maire, mesdames et messieurs les élus,

En ce début de conseil, nous souhaitons tout d’abord présenter à tous les élus de cette assemblée, ainsi qu’à toutes les Lyonnaise et à tous les Lyonnais, nos vœux les plus chaleureux de santé, de bonheur, de réussite et d’épanouissement. Dans des temps particulièrement difficiles, où bien des plaies mettront du temps à se refermer, où bien des situations personnelles et professionnelles auront du mal à se rétablir, nous souhaitons plus que tout, la réussite de notre belle ville de Lyon pour apaiser peines et douleurs et redonner joie de vivre aux Lyonnais.  

Cette ville qui s’est développée grâce à ses acteurs qui se rencontrent, qui échangent, qui collaborent quotidiennement doit être une chance pour les Lyonnais. Une chance pour s’épanouir, se construire, se projeter. Lyon est riche de ses habitants, de sa chaleur humaine, de la diversité qui la caractérise, de la pluralité de ses composantes. C’est un héritage précieux mais fragile qu’il nous faut préserver. 

Alors pour se faire, le 1er vœu que nous formulons pour 2022, c’est d’en terminer avec les fausses bonnes idées.

J’espère donc qu’on en finira, une bonne fois pour toute, avec ce projet de téléphérique qui a réussi à faire l’unanimité contre vous.

J’espère qu’on classera cette chimère de métro hybride, sorti du chapeau, sorte de tramway à moitié enterré, qui ne répondrait ni aux enjeux écologiques, ni aux problèmes de mobilité.

J’espère qu’on fera évoluer l’aire de covoiturage du quai Gailleton qui voit son utilité proche de la nullité. 

J’espère que vous réinterrogerez votre politique de baisse drastique des constructions de logement qui indéniablement engendre une augmentation des prix d’hébergement, oblige une partie de la population à s’installer en 3e couronne et qui démultiplie automatiquement les déplacements en voiture faute de solution alternative. 

J’espère que vous repenserez vos recours à l’endettement et vos dépenses de fonctionnement abyssales qui vont grever les capacités d’agilité de la ville et forcément se répercuter tôt ou tard sur la feuille d’impôt des Lyonnais. 

J’espère que vous reconsidérerez votre relation à l’entreprise et créerez les conditions de leurs implantations sur notre ville afin de préserver notre développement économique et donc l’accès à l’emploi de nos concitoyens.

J’espère que vous arrêterez ces incessants coups de communication qui n’affichent bien plus qu’ils ne font. J’en veux pour preuve la liste des projets structurants prévus pour l’année 2022 qui ne reprend quasiment que des projets initiés par la précédente majorité.

Si je me félicite que vous restiez sur notre ligne, je me demande ce que vous avez réellement à proposer de nouveau ; vous qui promettiez tant. Votre politique est hasardeuse et votre projet pour notre ville nébuleux… 

Mr Doucet, depuis 2 ans, nous vous voyons tel que Rimbaud se voyait,  » Petit Poucet rêveur égrenant dans sa course » une pléthore de projets blancs, sans rime ni raison, comme autant de cailloux tombés dans le désordre et sans esprit de suite d’une poche trouée.  

Vous êtes aussi par trop sentimental, Monsieur le Maire, vous prenez vos émotions pour des idées et, voyant le chemin, vous croyez voir la fin.

Finissez-en avec cette politique des faits divers et portez une vision.

Je souhaite enfin que vous deveniez le Maire de tous les Lyonnais et que vous cessiez vos clivages. Le Maire qui comprend que les traditions historiques ou culturelles sont des marqueurs plus importants que quelconque dogmatisme politique. Le Maire qui accepte avec bienveillance et respect, nos différences d’histoire, de parcours, d’orientation intellectuelle et spirituelle. Tout simplement, celui qui rassemble et non pas celui qui fragmente.

Ce qui m’amène à formuler un 2e vœu : c’est d’arrêter avec votre déni démocratique

Toutes nos propositions, toutes nos interventions depuis 2 ans sont balayées d’un revers de main. Vous ne leur prêtez aucune attention et vous n’avez de cesse de faire preuve de suffisance et même d’arrogance à notre égard. Malgré ce que vous tentez de faire croire et vos grandes déclarations, vous ne tenez pas compte de votre opposition. Nous dénonçons un « déni de démocratie ».

Sachez que notre position n’est pas de s’opposer par principe à votre action. Nous sommes là parce que nous aimons notre ville et défendons ce que nous jugeons être les intérêts de ses habitants. Il est temps, et c’est notre 2e vœu, de retirer votre costume de despote mal éclairé.

Vous suggérez au Président de la République dans votre interview au Monde, de faire preuve d’humilité. Vous devriez commencer par vous appliquer ce précepte avant de faire la leçon. Sinon, comme vous le dites, c’est de l’esbrouffe. Parce qu’à ce jour, la seule nouvelle trajectoire démocratique que vous donnez, c’est celle d’une idéologie sectaire, au service de votre propre intérêt intellectuel et non du bien commun. 

L’année politique sera riche de débats et de confrontations. Des confrontations qui, si elles sont nécessaires, peuvent aussi se dérouler dans un climat d’écoute et de respect. C’est le vœu que nous formulons. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.