Monsieur le maire, cher collègues,

Les dérives sectaires de l’anthroposophie n’ont jamais autant fait l’objet de mise en garde mais cela ne vous empêche pas de persister.

Vous nous proposez une nouvelle fois de subventionner la Gonette qui est toujours liée à la NEF. Cette banque, soit disant éthique, vous tient en à cœur, puisque vous n’avez pas hésité un instant à la légitimer en contractant, je le rappelle, un emprunt pour notre ville à hauteur de 3 M €.

Alors certain penseront que nous faisons une fixette sur la Gonette.

Je tiens à vous à dire que le problème n’est pas d’avoir une monnaie locale, mais de promouvoir l’ésotérisme.

Je remercie d’ailleurs Le Progrès pour l’article documenté qu’il a consacré à ce sujet.

J’en profite pour réaffirmer que la NEF continue toujours de financer les écoles Steiner et bien d’autres structures de ce courant ésotérique.

La NEF a également pour fondateur, Jean-Pierre BIDEAU, lui-même ancien président de la fédération anthroposophique.

Alors comprenez que nous peinons à croire la NEF lorsqu’elle affirme ne plus rien avoir avec l’idéologie anthroposophe.

Nous ne pouvons donc pas cautionner l’action de la NEF et en particulier son lien direct avec La Gonette.

C’est pourquoi nous voterons pour toutes les subventions contenues dans cette délibération mais contre celle accordée à l’association La Gonette.

Je vous remercie de votre attention.

Intervention de Ludovic Hernandez au Conseil municipal de Lyon du 7 juillet 2022.

Rapport n°2022/1955.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.