Thread initialement publié sur Twitter :

517 millions d’euros sont engagés pour #environnement sur le mandat, cela ne représente « que » 15% du volume total des investissements de 3.6 milliards d’euros mais réduit à portion congrue si l’on ôte les dépenses liés au seul cycle de l’eau.

🔼 Alors bonne nouvelle pour l’environnement cette #PPI? Eh bien, si le montant total est en légère augmentation, le volume de dépenses passant de 11 à 15% de la PPI démontre que nous ne sommes pas non plus dans un changement d’échelle. Mais regardons désormais le détail

Politique de gestion des déchets

60,45% de l’augmentation du budget environnement est absorbée par la politique de gestion des déchets et sa stratégie hasardeuse de gestion des déchets et 0 déchet : 145 M€ sur le mandat

▶️ Objectif : -25% de production déchets par la massification du compostage pour les biodéchets.

Notre remarque : Difficilement réalisable. L’objectif de -15% lancé sous le précédent mandat par Emeline Baume n’a pas été tenu. En attente d’éléments de bilan

▶️ Objectif : -50% de déchets incinérés

D’où proviendront alors les déchets utilisés pour alimenter les réseaux de chaleur écologique de Gerland, de la Ville de Lyon, de Villeurbanne, de Sathonay et de Rillieux ? De l’extérieur de la Métropole ?

Cycle de l’eau et régie publique

Les investissements liés au cycle de l’eau représentent 52% de l’enveloppe environnement soit 270 M€. Montant similaire au précédent mandat (266.1 M€)

Où est l’investissement supplémentaire annoncé grâce aux marges censées être dégagées par la #régie?

Quant aux objectifs annoncés de la régie de l’eau : Nous y avons consacré un dossier à retrouver ici :

Un collecteur d’eaux usées alimentera le réseau de chaleur de la #LaSaulaie à @VilledOullins? Très beau projet lancé … sous le précédent mandat et voté sous celui-ci ! Comme beaucoup de projets qui seront inaugurés sous ce mandat ! #Oullins#continuitédel’actionpublique

Les autres dispositifs

25M€ dédiés à la transition climatique pour diminuer les gazs à effet de serre et accompagner la progression déjà prévue des dispositifs lancés sous le mandat précédent comme Ecorenov’ pour la rénovation énergétique des logements.

10M€ pour l’agriculture et l’alimentation :

▶️ Nous restons disponible pour travailler ensemble pour favoriser les circuits courts, notamment dans les assiettes de nos enfants et sur le Projet Alimentaire de Territoire.

Réalisation de forets urbaines

Quel biotope attendu rue Bouchut ? Comprendra-t’elle la base de vie du chantier Part-Dieu? Vu dans la presse : « Vu les prix du m2 à Part-Dieu, nous aurons les tulipes les plus chères du monde ». Qu’en est-il?

Le budget 2021 de la Métropole de Lyon

Sur le patrimoine arboré : en 2021, les dépenses de fonctionnement relatives aux arbres d’alignement représentent 3 081 960 € contre 3 136 960 € en 2020 pour toujours 90 000 arbres. Pourquoi cette baisse ?

En 2021, les dépenses de fonctionnement environnement représentent 279 977 485 € contre 279 882 857 € en 2020. En investissement, les crédits tous budgets «Environnement » € représentent 89,9 M€ contre… 99 M€ sur l’ensemble des budgets au BP 2020.

Les soutiens aux actions de protection des espaces naturels, agricoles périurbains et de reterritorialisation de l’alimentation représentent 1 911 387 € en 2021 contre 1 907 806 € en 2020.

Qu’en conclure ?

Sur les montants financiers, 60% de l’augmentation du budget environnement est absorbée par la politique zéro déchets. Sur les autres politiques, il est plus difficile d’y voir une rupture nette avec le précédent mandat sur les sommes engagées.

Cela démontre surtout que les enjeux de transition écologique ne sont pas intégrés dans les politiques de la Métropole de Lyon depuis seulement Juillet dernier. Cette dimension est déjà au cœur de l’action publique depuis plusieurs années.

Des engagements à la hauteur du « dernier mandat pour le climat » ?

One Reply to “Le plan d’investissements de la Métropole de Lyon est-il vraiment écologique ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.