La Duchère a connu hier des scènes de violences comme nous n’en avions plus rencontré depuis les émeutes de 1995.

« Pendant toute la période où j’ai été Maire de Lyon, et encore pendant les derniers mois de mon mandat, j’intervenais personnellement sur le quartier pour prévenir de tels affrontements et assurer la tranquillité publique. 

Aujourd’hui, je vois que c’est après les faits qu’on se préoccupe de les commenter plutôt que de les prévenir. Lors du dernier conseil d’arrondissement, j’avais pourtant mis en garde contre la nécessité d’assurer la sécurité sur ce quartier, comme d’ailleurs sur les autres quartiers de notre ville. Mais les membres de la nouvelle majorité m’avaient répondu que celle-ci avait une autre conception de la sécurité et qu’elle était, par exemple, contre la vidéo-protection. On voit quel est le résultat de cette politique.

Pour avoir une ville apaisée, il faut à la fois être dans le dialogue et la proximité avec les habitants mais en même temps savoir faire preuve de fermeté. Faute de quoi, une ville peut dériver très vite ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.