Monsieur le Maire, Mme et Mr les élus,

L’organisation et la gestion des piscines municipales, notamment en période estivale, je connais et je vous le confirme : c’est le tourment de l’adjoint au sport ! Profusion d’attentes diverses et parfois incompatibles, conflits d’intérêts du fait de la diversité des publics, tensions fréquentes, polémiques incessantes… etc… Toujours sollicité, toujours sur la brèche, toujours entre trois feux, rien ne vous épaissit mieux le cuir que ces récurrentes mises à mort symboliques de l’adjoint aux sports par une opposition toujours prête à donner de la corne, et toujours particulièrement déchaînée contre la muleta de la gestion municipale des équipements nautiques !

C’est la raison pour laquelle, je dois l’avouer, je m’étonne du contenu de cette délibération traitant de la tarification des piscines. J’ai été sévèrement contesté, lors du précédent mandat, pour la tarification du billet d’entrée au Centre Nautique que les groupes politiques désormais de votre majorité jugeaient trop élevée. Quand J’expliquais, en vain à l’époque, que le service assuré par le CNTB en période estivale n’était plus comparable à celui des autres piscines de la ville vous me clouiez au pilori.  Nous proposions alors une entrée plein tarif à 8€, proportionnée à l’offre de service, pour une journée entière passée dans un cadre idyllique rénové, un écrin de fraicheur et de bien-être en plein de cœur de cité dont de nombreuses villes de France et d’Europe sont venues s’inspirer. Offre de Service élargie à toutes les catégories sociales et situations individuelles du fait des nombreuses formules tarifaires proposées et contre laquelle, malgré tout à l’époque, vous ne trouviez pas de mots assez durs. 

N’est-ce pas Émeline Baume (EELV), qui prophétisait une piscine du Rhône devenue « inabordable pour certaines familles », 

N’est-ce pas Arthur Rémy (Lyon citoyenne et solidaire, le parti de Mme Perrin-Gilbert) dont le saisissement de surprise outragée du fait de tarifs insuffisamment débattus avait justifié une pétition d’Aline Guitard, colistière de Mme Perrin Gilbert contre ce tarif scandaleux de 8€ 

Que d’encre a coulé alors sur ce tarif honni de 8€ … contre lequel, désormais aux affaires, vous ne retenez plus d’objection …

Plus étonnant encore, vous proposez, en cas de mesures sanitaires allégées qui permettraient de se rapprocher d’un fonctionnement traditionnel, un découpage journalier de 2 créneaux de 4h30 avec tarification inchangée à 8€ pour chaque créneau, ce qui, ni plus ni moins, double le prix du service !!

Nul doute que les lyonnais apprécieront cet écart si soudain des promesses de campagne aux faits de gestion courante et que la tromperie leur sautera aux yeux !

Heureusement pour eux, vous disposez, à la direction des sports, d’un personnel de qualité rompu à la complexité de la gestion municipale des installations sportives et, tout particulièrement, des piscines. Lors de notre dernière année de mandat, pour faire face aux contraintes sanitaires, il nous avait fallu redoubler d’ingéniosité pour ouvrir nos équipements tout en respectant les jauges. Les recommandations de la direction des sports nous avaient alors été fort précieuses et je les remercie du reste d’avoir réussi à vous convaincre, malgré vos réserves à ce sujet lors de la campagne électorale, d’ouvrir l’été, la piscine éphémère du parc de la tête d’or pour diminuer la pression de fréquentation que nous rencontrons en période de forte canicule. Je les remercie aussi d’avoir réussi à vous convaincre de développer, en ville, des aires de jeux aqua-ludiques pour rafraichir nos enfants. Je me réjouis du fait que vous ayez su faire vôtre un projet commandé antérieurement à la direction des sports.

Je regrette en revanche votre manque d’ambition en matière de renouvellement de l’équipement nautique durant votre mandat. C’est plus de 30 millions d’€ que nous avions investi pour rénover le Centre nautique et j’en conviens, cela nous avait limité pour d’autres investissements pourtant nécessaires. Il convenait donc, et vos formations politiques l’avaient suffisamment clamées, de porter l’effort sur ce poste de dépenses. J’ai compris que vous prévoyez d’investir dans le projet du nouveau bassin intérieur à l’école Kennedy, projet étudié par les services lors du précédent mandat ; vous soutenez, désormais, le projet de Gerland porté par le LOU contre lequel vous pestiez ; mais rien sur les projets tant attendus de piscines nordiques, ouvertes à l’année, à Mermoz et à la Duchère ; et malheureusement vous ne vous emparez pas du projet que je défendais d’une piscine naturelle et biologique pérenne au parc de la tête d’or.

Mesdames et Messieurs les démagogues, comme prévu, votre Révolution manque singulièrement de souffle et vos promesses électorales, baudruches gonflées à la crédulité auront quasiment toutes fait long feu ; ce dont ne manqueront pas de vous tenir grief les Lyonnais déçus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.