Nous vous demandons la mise en œuvre d’un plan de secours, de nos associations d’éducation populaire attention toute particulière pour le tissu associatif qui souffre en ce moment. Dans un tel climat de difficultés pour les associations, il convient de les soutenir et de les accompagner.

Puisque la majorité a décidé de reporter d’un an le vote des conventions avec les associations d’éducations populaires, nous invitons au Maire de Lyon, Gregory Doucet à mettre à profit cette année pour être à l’écoute et mettre en place un véritable plan de soutien et d’accompagnement.


Intervention de Franck Lévy

Monsieur le Maire, Chere collegue, Mesdames et messieurs,

Cette opération lancée durant le mandat précèdent était effectivement indispensable pour que cet équipement puisse répondre aux besoins des habitants de ce quartier. Je vous rappelle que la surface est de 212 m² sur Santy elle sera de 1500 m2 demain. La capacité développement et son offre d’activités limités hier sera multiplié. C’est une bonne nouvelle pour l’arrondissement. Cependant il demeure des questionnements légitimes.

Un travail de concertation a débuté avec le centre social des Etats-Unis et le centre social Mermoz qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour associer à la démarche les partenaires associatifs du quartier.

Ce travail important doit être soutenu, notamment pour une communication sur le projet en direction des usagers du centre social Santy.

Une véritable concertation avec les associations à la fois côté « maison du peuple » et côté Santy doit être soutenu et accompagné par la ville.

Bien évidement nous soutenons la délibération proposée ce jour, cependant nous avons aucun élément de la part de la municipalité, notamment sur l’aménagement d’un cheminement piéton amélioré du quartier Santy vers le nouvel équipement. En effet, la seule voie d’accès publique pour aller de la Résidence Maurice Langlet au futur équipement est la rue Florent, qui se situe à l’est de la Résidence, les deux autres voies d’accès possibles et plus directes vers la rue Général Frère étant des voies privées (rue des Roses et passage Comtois). Est-ce que d’autres pistes de travail sont évoquées (notamment près du stade) . Pouvez-vous nous indiquer les actions que vous comptez mener pour veiller à l’amélioration de la circulation piétonne entre le quartier Langlet Santy et le futur équipement sont en cours.

Autre point essentiel, il s’agit de garantir un ancrage du centre social sur le quartier Langlet Santy. Par ailleurs, la fermeture de la petite Cantine de Paul Santy est un mauvais signe que vous avez donné pour le quartier.

Je profite de la délibération de ce jour, pour vous rappeler que nos MJC, Centres sociaux et Maisons de l’enfance réseau des MJC sont mobilisées pour faire face à la crise sanitaire et à ses multiples conséquences (sanitaires, sociales, culturelles, éducatives, etc).

Les associations restent mobilisées pour maintenir leur projet d’éducation populaire au mieux de leurs ressources, dans un esprit de solidarité et de créativité. Malgré les obstacles et les difficultés, elles œuvrent, en prenant les précautions et dispositions qui prévalent, pour maintenir et 

développer, autant qu’elles le peuvent, leur projet social, culturel et pédagogique et toutes initiatives utiles pour répondre à l’intérêt général.

C’est pour cette raison, Madame l’adjointe que nous vous demandons la mise en œuvre d’un plan de secours, de nos associations d’éducation populaire, mais globalement une attention toute particulière pour le tissu associatif qui souffre en ce moment. Nous savons aussi que les associations en quartier prioritaires comme la MJC Laennec Mermoz, et la MJC Duchere.

Dans un tel climat de difficultés pour les associations, il convient de les soutenir, les accompagner. Lors de la dernière visio conférence avec les MJC vous avez fixé vos priorités, dont certaines figuraient déjà dans les anciennes conventions notamment le travail auprès de la jeunesse. Vous avez notamment abordé l’écologie populaire, les « restrictions aux libertés associatives » et un partenariat avec un observatoire des libertés associatives. Observatoire qui évoque « des entraves symboliques, matérielles, judiciaires ou même policières (répression physique lors d’actions collectives mais aussi perquisitions et arrestations ». Autant vous dire que nous sommes à des lieux des valeurs de l’éducation populaire, dans lequel les enjeux culturels, éducatifs et citoyens sont primordiaux.

Puisque vous avez décidé de reporter d’un an le vote des conventions avec les associations d’éducations populaires, nous vous proposons de mettre à profit cette année pour être à l’écoute du tissu associatif, de mettre en place un véritable plan de soutien et d’accompagnement.

Franck Lévy


Rapport n° 2020/314 : Attribution d’une subvention d’investissement de 250 000€ au Centre social Mermoz pourl’aménagement d’un nouvel équipement géré par le centre social, livré en janvier 2021.

Intervention de Charles-Franck Levy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.