Monsieur le Maire,

Cher collègues,

Mesdames messieurs,

Toutes les grandes villes s’engagent ou se sont engagées dans une reconquête de leurs « bords de l’eau ».

Les expertises internationales et européennes montrent que l’espace du fleuve, ses berges, abords et environnements, cristallisent beaucoup d’enjeux des villes contemporaines, qu’elles soient denses, éparpillées ou encore des espaces naturels périurbains.

Des aménagements historiques, et bien que bénéfiques sur le plan économique, ont provoqué une séparation physique et psychologique des Lyonnais avec leurs cours d’eau. Lentement, mais sûrement, Rhône et Saône ont disparu de l’inconscient collectif lyonnais.

Longtemps délaissées, les berges depuis le début des années 2000  font de nouveau l’objet de projets et d’aménagements car elles sont des lieux éminemment esthétiques et ludiques, par le contact entre la terre et l’eau. Et les 200 kilomètres de berges dans la métropole  lyonnaise constituent un capital extraordinaire. L’objectif affiché, consistant à renouer des relations entre les quartiers et  les fleuves, est désormais intégré dans tous les esprits.

Il existe aujourd’hui une véritable demande des Lyonnais de manifestations populaires, favorisent les mixités sociales et intergénérationnelles autour de nos fleuves.

C’était tout l’enjeu de l’évènement « entre Rhône et Saone ».

En premier lieu il convient de souligner le travail des élus et des services de la ville pour faire en sorte que la manifestation se déroule sans encombre.

Qu’ils en soient ici remerciés, au nom de notre groupe.

Nous savons qu’il s’agit d’un investissement important.

Il en va naturellement de même pour les bénévoles des associations impliquées .

Le chiffre de 50 000 participants, selon les organisateurs, n’est pas forcément le plus important.

A travers cette manifestation il semble que vous avez intégré les effets économiques, sociaux et culturels  d’une ville qui agit et bouge : Notoriété, chiffre d’affaires amélioré pour les entreprises locales, développement du tourisme, réhabilitation de nombreux lieux patrimoniaux, impact sur l’emploi et contribution au renforcement de la cohésion sociale. Cette manifestation valorise les investissements marqués par la transformation des berges du Rhône puis l’aménagement des rives de Saône.

Après avoir apporté votre soutien le mois dernier au Lyon Turin, l’événement confirme aussi le regard de Lyon vers la confluence et la méditerranée. Consacrer le Rhône et la Saône, c’est aussi méditer sur cette phrase de Jean Jaurès « C’est en allant vers la mer que le fleuve est fidèle à sa source. »

Intervention de Charles-Franck Lévy au Conseil municipal de Lyon du 7 juillet 2022.

Rapport n°2022/1842.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.