Intervention Franck Lévy

Il y à peine plus de deux semaines, un étudiant de Lyon III s’est jeté par la fenêtre  du 5eme étage de sa résidence universitaire. Je suis certain que ce geste nous choque tous, et nous interpelle.

Monsieur le Maire, au-delà de nos différences, je vous invite à soutenir nos étudiants. Je vous propose de travailler avec tous les groupes pour élaborer des propositions pour soutenir cette vie étudiante qui est dans l’ADN de notre ville. Dans une ville et une métropole de Lyon, en tête des classements des villes étudiantes. Une ville et une métropole, pour le magazine l’Etudiant alors très attractive en matière d’emplois en 2019, mais aussi pour son offre culturelle.

Un chiffre à l’appui : 30.700 étudiants supplémentaires sont venus grossir les rangs de nos universités et grandes écoles  ces dix dernières années. Ce qui représente une augmentation de 25 %. Soit davantage qu’Aix-Marseille, Grenoble et Toulouse réunies. Lyon c’est pres de 150 000 jeunes qui étudient.

Comme d’autres groupes nous avons rencontré, avec Yann Cucherat des associations étudiantes dont Gaelis. Ils ont temoigné l’effet amplificateur de la crise actuelle qui accentue les inégalités des étudiants. Aujourd’hui nous tenons à rendre hommage à tous ces bénévoles  qui œuvrent  pour une véritable solidarité. Je pense aussi à ceux qui organisent également des maraudes à l’attentions des jeunes et participent à la distribution de produits alimentaires ou de produits hygiéniques.

Ces derniers vivent une vrai détresse tout simplement parce qu’ils ne voient pas le bout du tunnel, jour sont sans fin. On enchaîne les cours en visio en cours en visio sans dialoguer avec  un enseignant ni même un camarade

Monsieur le Maire, en lien avec les professionnels de santé nous vous invitons à multiplier les lieux de rencontres avec des professionnels de santé. En lien avec notre tissu associatif et lorsque cela à nouveau possible, nous vous proposons de créer les conditions pour favoriser les relations sociales et l’engagement associatif. Il est important de lutter contre ce sentiment d’isolement social.  

Lorsque les cours reprendront, même en petit groupe, il est nécessaire de mettre notamment sur les quais et à la manufacture des tabacs des lieux de test du covid.

Sur le site de la manufacture des tabacs, ou à proximité, il est nécessaire de créer également une épicerie sociale et solidaire, mais aussi des lieux de vie pour la vie étudiante. Madame l’adjointe, les associations attendent un geste de votre part.

Monsieur le Maire, entendez  que pour une grande partie de notre jeunesse, faire des études supérieures, est un défi social. Or aujourd’hui il n’y a plus de petit boulot, plus de babysitting, donc plus de revenu, et plus la possibilité de payer son loyer. Nous vous proposons de mobiliser la mission locale de Lyon, mais aussi de renforcer la boussole des droits et informations jeunes lyon . Nous avons un Crij a Lyon qui est exemplaire, ils ont besoin d’un véritable accompagnement de votre part pour un forum job d’été encore plus soutenu, mais également un renforcement, y compris dans nos quartiers, du dispositif santé jeune.

Les étudiants étrangers au-delà de l’éloignement culturel et géographique sont aussi totalement isolés scolairement et socialement. Un soutien spécifique est nécessaire.

La réussite scolaire et universitaire est encore plus aujourd’hui, en période de crise, tributaire des conditions de vies.

Monsieur le Maire, la vie étudiante a besoin de lieux de distribution alimentaire, d’aides psychologique, de permanence juridique. Monsieur le Maire, nous vous remercions de par avance de mobiliser votre exécutif, mais aussi le conseil municipal dans son intégralité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.