Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les élus,

J’espère que vous êtes confortablement assis, que vous avez de quoi vous restaurer, que vous avez prévu un sac de couchage et un matelas gonflable, car le Conseil Municipal est prévu sur deux jours.  

Vous savez la première fois que j’ai eu vent de cette information j’ai cru à une erreur, mais non l’on va bien débattre pendant deux jours. A ce titre, on peut légitimement douter de la qualité des débats lorsque le Conseil Municipal dure plus de 12h comme ce fut le cas le 28 janvier dernier, mais imaginez 2 fois 10h ! 

Aujourd’hui, plus rien ne nous étonne, vous nous avez habitué à l’inédit. Après avoir voté le Pacte de Cohérence Métropolitain le 22 février dernier, avant la présentation des amendements, vous prévoyez un conseil sur deux jours. 2 jours c’est tout de même un peu trop, d’autant plus lorsqu’on connaît la prolixité d’une majorité municipale qui s’écoute parler et nous raconte de belles histoires. Gouverner avec des slogans ne fonctionne qu’un temps car bien souvent avec votre exécutif, c’est ni fait ni à faire.

En organisant un conseil aussi long vous oubliez plusieurs éléments : 

  • Que la plupart des élus de cette assemblée y compris de votre majorité, exercent une activité professionnelle en plus de leur mandat d’élu. Vous imaginez bien qu’il peut être difficile de s’absenter pour deux jours. En effet peu de professionnels peuvent se permettre de s’éclipser pendant 48h. C’est donc avec attention que je scrute notre assemblée d’aujourd’hui et me désole à l’avance des nombreux absents de demain. 
  • Nous n’avons pas pour nous aider à étudier chaque élément soumis à l’avis du conseil, des dizaines de collaborateurs, DGA, conseillers techniques qui produisent des notes permettent de préparer sereinement cette échéance grâce à un travail de qualité bien souvent chronophage.
  • Peu de citoyen, malgré l’intérêt évident que suscitent les enjeux municipaux, sont enclin à apprécier 20 heures de conseil municipal. J’ai bien peur qu’il en soit de même pour la presse malgré le caractère crucial des dossiers dont nous allons débattre aujourd’hui et demain. 

Mesdames et Messieurs, pour vous aider à vous représenter le caractère anormal de ce conseil municipal et la montagne de délibérations à passer en revue, quelques chiffres 

  • 138 délibérations soumises au vote de cette assemblée, c’est considérable ! 
  • Un dossier de séance de 462 pages tout de même et ce ne sont pas les pages écrites des plumes de René Belleto ou Gwenaël Bulteau.
  • Un total de 2098 pages d’annexes soit en tout plus de 2560 pages à éplucher pour un seul conseil, c’est monumental. 

Monsieur le Maire, je vous le demande, quelle est votre stratégie politique ? Souhaitez-vous noyer les conseillers municipaux ? Voulez-vous nous faire boire la tasse d’un thé vert insipide ? 

Je vous en conjure, soyez plus bref, venez en aux faits et ne nous endormez pas avec des histoires « à hauteur d’enfant ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.