Les propositions de subventions pour la saison 2020-2021 sont en baisse de 8 % par rapport à la saison 2019-2020 pour les clubs sportifs de bassin de vie. En cette période de crise, sur les 98 clubs qui ont déposé une demande, nous comptons 4 nouveaux, mais 13 clubs soutenus en 2020 n’ont pas déposé de demandes de subvention.

Le groupe se pose ainsi plusieurs questions : ces 13 clubs sont-ils en difficulté ? Quelles sont les actions de la Métropole pour prévenir les difficultés des clubs de sport amateur ? Quel accompagnement la Métropole a mis en place pendant cette période de crise sanitaire ?

Delphine Borbon porte ce dossier afin de demander concrètement quelle est la stratégie de Bruno Bernard vis-à-vis des clubs sportifs amateurs.

Intervention de Delphine Borbon

Monsieur Le Président, Chers collègues, 

Vous nous proposez aujourd’hui par cette délibération d’accompagner 98 clubs sportifs de bassin de vie au titre de la saison 2020-2021. 

Ces clubs, indispensables à nos territoires, jouent un rôle en matière de lien social et contribuent activement à l’objectif de « vivre ensemble ». Dans la crise que nous traversons la cohésion sociale sera un enjeu majeur. 

Si nous nous penchons un peu plus longuement et plus en détail sur les attributions nous pouvons constater que le montant des subventions demeure identique à l’année précédente à l’exception cependant des clubs favorisant la pratique du sport féminin et du handisport. 

Pour ces derniers vous avez fait le choix d’augmenter le soutien financier de la Métropole comme par exemple pour l’association la Passerelle ou l’AL Vénissieux Parilly Basket. Nous soutenons ces choix et défendons le fait que le sport et les lieux où ils se pratique doivent être inclusifs et équitables. Cependant ce choix n’est pas exprimé clairement dans la délibération et nous le regrettons. 

Nous apprenons également que les propositions de subventions pour la saison 2020-2021 sont en baisse de 8 % par rapport à l’année précédente. 

Elles sont en baisse non pas par une volonté de « serrer la vis » financièrement de la part de la Métropole mais parce qu’il semblerait qu’entre les nouveaux clubs soutenus et ceux passés en division supérieur, 9 clubs qui bénéficiaient d’une subvention en 2020 n’ont pas renouvelé leur demande. Pourquoi ? Ces clubs sont-ils en difficultés ? 

En commission, il a été exprimé en réponse à ces interrogations que ces clubs auraient été dans l’incapacité de faire la demande. 

Que fait la Métropole pour accompagner dans ce contexte particulier lié à la crise sanitaire les clubs amateurs qui rencontrent une véritable crise de moyens et du bénévolat. 

Il nous paraît nécessaire d’adopter une démarche pro active et d’aller directement à la rencontre de tous les clubs. 

Le reliquat de 8 % de l’enveloppe pourrait être redistribué aux clubs en difficultés, c’est une des options que nous vous proposons. 

Merci de votre attention. 

Delphine Borbon


Conseil de la Métropole de Lyon du 16 mars 2021

Dossier 2021-502 : éducation, culture, patrimoine et sport – Sport – Clubs sportifs de bassins de vie – Attribution de subventions de fonctionnement pour la saison sportive 2020-2021

Intervention de Delphine Borbon 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.