Monsieur le Président,

Lorsque nous avons reçu les dossiers de délibération, j’ai d’abord cru à une erreur. Peut-être suis-je encore naïf mais de bonne foi, j’ai cherché où était la pièce jointe qui contenait le rapport développement durable 2021 de notre Métropole.

Et puis rapidement la confirmation venant, l’erreur s’est transformée en une gigantesque farce à nos dépends, aux dépends des Grands Lyonnais : le rapport développement durable 2021 se révèle être ce document de 3 pages nous présentant les possible orientations du futur rapport transitions et résilience à venir probablement en 2022.

Si je ne l’avais pas vu moi-même, je n’y aurais pas cru. Les Verts qui ne présentent pas de rapport développement durable digne de ce nom… il fallait quand même oser !

Nous en prenons donc acte pour 2021 ! Dans ce cadre nous ne prendrons pas part au vote vis-à-vis de la communication du rapport développement durable puisqu’il n’y a pas de rapport …

Nous comprenons parfaitement votre volonté de vous réapproprier cet outil qu’est le rapport développement durable, c’est d’ailleurs ce que vous aviez indiqué en décembre 2020 quand vous annonciez pour le rapport 2021 une révolution ! Un an après, il y a RIEN … c’est une tartuferie ! 

Nous sommes pratiquement au 1/3 de votre mandat et nous ne connaissons pas vos objectifs développement durable, aucun indicateur de suivi permettant un ajustement annuel des moyens ! 

Il est indispensable que le rapport à venir dans un an, en plus de proposer de nouveaux indicateurs, continue à suivre les indicateurs déjà préexistants. Sinon, nous n’aurons plus de vision des effets de nos politiques sur le temps long ! 

Il est vrai que pendant la campagne électorale, il y a bientôt 2 ans, vous vous êtiez bien gardés d’accompagner vos promesses d’objectifs chiffrés pour juger de la progression de vos réalisations. Tout juste avez-vous lâché à contrecœur l’objectif de 6 000 logements sociaux par an issu du programme de votre allié socialiste. Et vous devez vous en mordre les doigts tant cet objectif semble difficilement atteignable aujourd’hui.

Revenons à l’enjeu environnemental quel est par exemple votre objectif en termes d’amélioration de la qualité de l’air ? de réduction des émissions de gaz à effets de serre ? Une fois encore nous n’avons RIEN ! La ZFE est un outil qui doit permettre d’atteindre un objectif de qualité de l’air, vous avez fait le choix de transformer cet outil en un objectif politique, un marqueur électoral nous regrettons cette instrumentalisation. Quels sont vos objectifs de réduction de la consommation énergétique des services métropolitains ? Une fois encore RIEN … j’en profite pour réitèrer ici pour la 3ème fois ma demande d’obtenir les consommations détaillées sur les 3 dernières années par type d’énergie et par contrat …  

Et si, au fond, nous pouvions simplement expliquer cela par un manque d’objectifs qui vous soient propres ?  Si vous vous contentiez de reprendre à votre compte les objectifs de vos prédécesseurs ? 

J’avoue être tombé de ma chaise lorsque j’ai lu en page 6 du document budgétaire 2022 que « ces mesures concourent toutes à l’atteinte des objectifs ambitieux du Plan Climat Air Énergie  Territorial (PCAET) de la Métropole qui vise :

  • à réduire de 30 % les consommations  d’énergie, 
  • à porter à 17 % la part d’énergies renouvelables,
  • et réduire de 43 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2000. »

Ainsi, lorsqu’on vous lit notre collectivité se serait donc dotée en 2019 d’un Plan Climat Énergie « ambitieux ».

Mais n’aviez-vous pas écrit dans votre programme électoral que « les objectifs climats actuels de la Métropole sont insuffisants … face aux défis du dérèglement climatique que nous devons relever. » ?

Monsieur le Président, je peux vous adresser un exemplaire de votre programme électoral si vous souhaitez le relire!

Alors certaines personnes diront que je suis mauvaise langue et qu’il s’agit d’une simple erreur de plume dans le rapport budgétaire, si tel est le cas j’espère qu’il n’y a pas d’autres erreurs dans le budget de notre collectivité cette fois !

Pourtant, le plan climat air énergie de 2019 précisait également son ambition d’arriver à 500 ha de surface désimperméabilisés pour l’écoulement des eaux pluviales à l’horizon 2030…. Et c’est exactement l’objectif que nous avons adopté ce matin en page 30 du cadre stratégique pour l’eau potable.

Mais enfin me direz-vous, les Verts n’ont-ils pas voté un plan nature prévoyant la plantation d’au moins 300 000 arbres pour atteindre une couverture arborée de 30 % du territoire en 2030 ?

Oui, c’est vrai cet objectif est plus ambitieux que celui inscrit dans le plan climat. Mais dès 2019, avec son plan Canopée, la Métropole, travaillait sur… la plantation de 300 000 arbres pour atteindre, d’ici 2030 , une couverture arborée de 30% du territoire.

Si certains d’entre vous sont encore sceptiques sur le décalage entre les propos électoraux et les ambitions réelles des Verts, alors reprenons la feuille de route de développement des Énergies renouvelables présentée en septembre dernier par Philippe GUALPA BONARO, vice-président « Climat, énergie et réduction de la publicité ».

Votre ambition est d’arriver à 200 000 équivalents logements raccordés aux réseaux de chauffage urbain à l’horizon 2030… soit le même chiffre qu’inscrit en page 244 du Schéma Directeur des Energies adopté lors du précédent mandat.

Vous souhaitez également multiplier par 10 la production d’électivité photovoltaïque. Soit … le même ordre de grandeur que l’ambition du Schéma Directeur des Énergies de 2019. 

Ainsi, si on prend en compte toutes vos ambitions en matière de développement des énergies renouvelables ; alors l’objectif de votre feuille de route est bien d’arriver à  ..17% de consommation d’énergie renouvelable d’ici 2030.

Soit le même objectif que vous avez pourtant qualifié d’insuffisant pendant la campagne électorale

En somme, il a fallu que tout change pour que rien ne change ! 

Bien évidemment, je tiens à disposition tous les éléments utiles pour étayer mes propos.

Lors du Conseil de juin dernier, pour célébrer votre première année aux manettes de la Métropole, vous clamiez : « Qui de mieux que les Écologistes pour faire de l’écologie ? »

Eh bien navré de vous le dire mais la réalité des faits démontre que sur ce point vous vous situez simplement dans le prolongement de vos prédécesseurs ! C’est déjà bien !

Car vous aurez beau retourner la chose dans tous les sens, il y a bien une certitude. Vous avez menti aux Grands Lyonnais !

  • Soit vous avez menti en expliquant que l’action de vos prédécesseurs n’était pas assez ambitieuse. 
  • Soit vous avez menti en promettant une révolution environnementale que vous ne mettez pas en œuvre à ce jour. 

C’est digne de tartuffe !

Je vous remercie,

Christophe Geourjon


Conseil de la Métropole de Lyon du 13 et 14 décembre 2021

Dossier N° 2021-0839 – proximité, environnement et agriculture – Rapport Transitions et résilience – Edition 2021

Intervention de Christophe Geourjon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.