Intervention de Ludovic Hernandez

Monsieur le Maire, 

Les entreprises se noient et vous leur maintenez la tête sous l’eau ! 

Voilà le constat que font les entrepreneurs, les artisans et les commerçants que je rencontre chaque jour. 

Depuis le début de votre mandat, vous cumulez les prises de décision dogmatique pénalisant injustement les secteurs économiques :

  • Volonté de ne plus organiser de grands évènements (vos commentaires pour le tour de France)
  • Piétonnisation sans concertation et sans se soucier des conséquences pour les commerçants (ex. : expérimentations sur la presqu’île)
  • Droit d’ouverture des dimanches réduits de 12 à 7 (justifié par un sondage dont on peut contester le sérieux et que je qualifierai de  pacotille)
  • Durcissement prématuré de la ZFE (pénalise les plus petits)
  • Gel de projet de construction
  • Augmentation des tarifs d’occupation du domaine public pour l’exécution des travaux 

Comprenez, cher monsieur le maire, que ce constat n’est pas une caricature, mais une réalité qui va continuer d’asphyxier des milliers d’entrepreneurs, toutes tailles confondues.  

L’oxygène de l’entreprise c’est l’argent et ces 2% d’augmentation des tarifs d’occupation du domaine public seront 2% d’air en moins pour les entreprises. 

C’est donc un très mauvais signal que vous envoyez au secteur de la construction.

D’autre part, les entreprises du bâtiment n’échappent pas aux conséquences dramatiques de cette crise.

Les collectivités territoriales ont un grand rôle à jouer pour aider le BTP à redémarrer, et cela de deux façons. 

Tout d’abord au niveau de l’instruction des permis de construire.

Puis, au niveau de la commande publique, particulièrement prégnante pour le secteur de la construction, et plus précisément pour la branche des travaux publics dont dépendent de nombreuses TPE et PME.

Monsieur Le Maire, je vous pose donc une question : qu’attendez-vous pour relancer de nouveaux projets et construire des logements ? 

Nous vous avons laissé une ville avec des finances qui n’ont jamais été aussi saines.

Si vous ne prenez pas des mesures fortes pour doper la construction alors notre ville arrêtera de se développer. 

Le rôle du politique sur le BTP est fondamental ! 

Et même, si vous êtes peu sensible aux problématiques qui touchent un monde économique éloigné de votre idéologie, vous devez faire des efforts pour les aider comme il se doit. 

L’économie et l’écologie sont les deux éléments d’équilibre de notre société. 

Votre politique de sacrifier l’un pour sauver l’autre ne fera qu’empirer la situation déjà fortement tendue sur le territoire lyonnais.

Pour conclure, retenez cela, Monsieur le Maire, car j’interviens pour tirer la sirène d’alarme.

Sauver notre planète est vitale.

Sacrifier notre économie sera fatal !

Le groupe pour Lyon s’abstiendra pour cette délibération. 

Ludovic Hernandez


Conseil de la Ville de Lyon du 17 décembre 2020

Rapport n° 2020/418 : Fixation des tarifs des redevances d’occupation temporaire du domaine public en lien avec l’exécution de travaux

Intervention de Ludovic Hernandez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.