Le 1er juin dernier, l’exécutif métropolitain a présenté à la presse le nouveau projet Part Dieu, et ce avant même qu’il soit examiné par le Conseil d’administration de la SPL. Les élus de la Métropole de Lyon n’ont eu connaissance du projet que la semaine dernière lors des commissions d’urbanisme et de déplacements. Par ailleurs, l’examen sur le fond a été repoussé à la rentrée prochaine, sans répondre d’ailleurs à notre demande que soit organisée une commission générale où il pourrait être débattu et peut être amendé.

Pourtant ce projet Part-Dieu est fondamental pour notre agglomération et mérite un large débat.

Car permettez-moi de vous le dire si une partie du nouveau projet – reconstruction de la cité administrative d’État, prolongement de la place du Lac jusqu’à la tour du Crédit lyonnais, végétalisation de la partie Est de la rue Garibaldi ne sont que la reprise du projet que nous avons porté, on ne raye pas impunément d’un trait de plume la réalisation de 100000 m² de locaux d’entreprenariat et de logements. 

Gérard Collomb

Intervention de Gérard Collomb

Le premier juin dernier, vous présentiez à la presse le nouveau projet que vous envisagez pour la Part Dieu, avant même qu’il soit examiné par le Conseil d’administration de la SPL. Les commissions d’urbanisme et de déplacements n’en n’ont, elles eu connaissance que la semaine dernière et vous avez repoussé son examen sur le fond à la rentrée prochaine, sans répondre d’ailleurs à notre demande que soit organisée une commission générale où il pourrait être débattu et peut être amendé.

Pourtant ce projet, fondamental pour notre agglomération, mérite un large débat.

Sa réalisation va impacter la vie de beaucoup des habitants de la métropole. D’abord ceux des 3eme et 6eme arrondissements, celles des entreprises qui souhaiteraient s’y implanter parce que la Part Dieu, c’est une banalité de le dire, joue un rôle moteur pour toute notre économie. La façon dont seront gérées les mobilité et l’attractivité aura aussi des conséquences fortes sur leur vie quotidienne. Le nouvel aménagement du quartier de la Part-Dieu ne saurait donc être adopté en catimini.

Car permettez-moi de vous le dire si une partie du nouveau projet – reconstruction de la cité administrative d’État, prolongement de la place du Lac jusqu’à la tour du Crédit lyonnais, végétalisation de la partie Est de la rue Garibaldi ne sont que la reprise du projet que nous avons porté, on ne raye pas impunément d’un trait de plume la réalisation de 100000 m² de locaux d’entreprenariat et de logements. 

Parce que, c’est là tout le paradoxe, vous nous disiez pendant les élections municipales, qu’il fallait construire moins de bureaux mais plus de logements. Et aujourd’hui dans votre nouveau projet, il y aura certes moins de locaux d’entreprises mais il y aura aussi moins de logements. Je ne vois pas l’avantage pour les Lyonnais.

Alors nous vous demandons une nouvelle réflexion et une large concertation, avec les représentants du monde économique, les usagers des transports, les habitants du quartier, d’autant que le projet que nous développions ne devait pas être aussi mauvais puisque M. Bernard comme M. Doucet se pressent à toutes les inaugurations des projets achevés : Nouveaux bâtiments d’Orange qui permettront d’adjoindre à la place Mandela 1,8 hectares d’espaces verts – (de développer la 5G sur Lyon –, requalification du centre commercial qui d’ores et déjà attire une nouvelle clientèle et dont le Rooftop connait un très grand succès à la fois par la modernité de son concept, mais aussi parce que ce toit terrasse qu’il faudra, comme l’a dit Winy Maas végétaliser davantage, offre de très belles vues sur Lyon, sur Fourvière en particulier, comme nous le souhaitions lors de l’élaboration du projet.

Je suppose que votre enthousiasme sera le même pour inaugurer « Silex2 », beau bâtiment écologique, Emergence bâtiment mixte de bureaux et de logements et tous ceux que nous avons lancé dans le périmètre de la ZAC Part-Dieu.

Vous parliez aussi de nouveaux équipements publics mais ceux que vous citez dans le document remis à la presse sont ceux que nous avons déjà réalisés où que nous avions le projet de réaliser.

Oui un large débat est donc nécessaire.

Jusqu’à présent vous nous disiez, mais vous n’avez rien à dire, puisque nous avons gagné les élections. Et bien il y a eu hier une nouvelle élection et elle a montré que si les habitants de la métropole et les Lyonnais entendaient se mobiliser pleinement pour lutter contre le réchauffement climatique, ils ne partageaient pas ce qui leur apparait comme de la démesure dans votre politique. Hier, il y a eu clairement un vote sanction parce que la grande majorité des habitants, au-delà de leur sensibilité politique, craignent que vous n’emmeniez notre agglomération dans le mur et ont voulu vous donner un avertissement. Ils sont prêts à s’engager pour une écologie positive, ils ne voudront jamais une écologie punitive.

Gérard Collomb


Conseil de la Métropole de Lyon du 21 juin 2021

Dossier N° CP-2021-632 – urbanisme, habitat, logement et politique de la ville – Lyon 3° – Développements urbain – Zone d’Aménagement concerté (ZAC) Part-Dieu ouest – Acquisition à titre onéreux de 2 parcelles de terrain à détacher, situées 57-59 Boulevard Vivier Merle – Abrogation de la décision de la Commission permanente n° CP-2019-3005 du 8 avril 2019 – 

Intervention de Gérard Collomb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.