Nous constatons que le Maire de Lyon organise les débats sans permettre aux intervenants de répondre aux propos des adjoints ce qui permet d’éviter toute contradiction et de donner des chiffres qui ne correspondent à aucune réalité.

Deux exemples :


Pour ce qui est de l’intervention de Mme Perrin-Gilbert, elle affirme que pour l’aménagement du Musée Guimet nous partions sur une somme de 10 millions d’euros, ce qui n’a jamais été le cas. Cette somme correspondrait au crédit de paiement qui aurait pu être engagé durant ce mandat.

Pour Mme Hénocque, elle affiche une volonté d’investissement de 1,2 milliards d’euros. Au cours des trois derniers mandats, les investissements ont toujours été de 600 à 700 millions d’euros. On voit mal comment on pourrait investir 1,2 milliards d’euros sauf à endetter la ville de Lyon de manière irresponsable, ou à augmenter de manière inconséquente les impôts des Lyonnais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.