La situation préoccupante de notre jeunesse, c’est bien un sujet qui ne peut souffrir d’aucune polémique.

Perte de repères, précarité et isolement social, c’est peu dire que notre jeunesse est en souffrance.

Selon une étude de Santé publique France, 29 % des 18-25 ans sont en dépression. Plus de 50% des jeunes auditionnés, lors d’une enquête parlementaire, sont inquiets sur leur santé mentale, 30% ont même renoncés à l’accès aux soins faute de moyens.

Alors que la crise sanitaire et économique va bouleverser durablement l’équilibre économique et psychologique de la jeunesse, c’est une problématique sur lequel il est possible de travailler collectivement pour trouver des solutions de court, moyen et long terme. 

Pour cela, nous sommes soulagés que notre proposition de créer un groupe de travail au-delà des contingences partisanes, ait trouvé un écho favorable dans notre assemblée. Maintenant nous devons nous mettre au travail au plus vite pour répondre aux besoins de la jeunesse.

Nous avons mieux à offrir que nos divisions !


Conseil de la Métropole de Lyon – 25 janvier 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.