Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

Notre groupe vous a demandé d’inscrire ce rapport en conseil de la métropole, compte tenu de l’importance de l’engagement proposé sur une politique structurante du mandat.

La politique du logement mérite un débat politique ouvert qui associe tous les conseillers métropolitains et en toute transparence avec les habitants.

Vous avez refusé notre demande en prétextant l’urgence à approuver ce rapport au risque de perdre les financements de l’état.
Mais comment cette métropole est-elle pilotée pour en arriver à un tel manque d’anticipation sur un sujet aussi stratégique ?

En commission urbanisme, des questions ont été posées à l’occasion de ce rapport sur la politique de logement souhaitée par la Majorité et ses effets sur les prix, sur l’étalement urbain, sur le peuplement et la réalité de la mixité sociale. 

Quel effet de cette politique sur l’éloignement des classes moyennes toujours plus loin vers la deuxième couronne avec les conséquences en termes de mobilité, d’équipements. 

Nous réclamons toujours un débat de fond qui reprendrait le bilan de la politique du logement mené depuis 10 ans sur l’agglomération et qui a permis de construire X logement/an dont 4000 en moyenne logements sociaux dont 30% de logements en financement PLAI tout en préservant la mixité sociale, l’équilibre territorial et les spécificités locales. 

L’effort financier de la Métropole durant la période 2015/2020 d’un montant de plus de 126M€ a permis de mobiliser plus de 65M€ pour presque 23000 logement sociaux locatifs supplémentaires. 

Les objectifs de production annoncés pour 2021 est de 4125 logements financés conforme à la production annuelle constatés depuis 2015 et le montant de l’AP proposé n’est ni plus ni moins équivalent à ce qui se pratiquait dans les années précédentes.


Alors Monsieur le Président, qu’en est il des annonces sur l’augmentation drastique du nombre de logements sociaux avec un objectif de 5000 logements/an + 1000logements BRS /an d’ici la fin du mandat ?

Vous comprendrez que devant une telle absence de clarté, de cohérence et de réalisme dans la politique du logement que vous dites porter, notre groupe s’abstiendra sur cette délibération et réitère sa demande de débat ouvert et démocratique. 

Je vous remercie. 

Nicole Sibeud


Commission permanente 31 mai 2021

Dossier N° CP-2021-0613 – urbanisme, habitat, logement et politique de la ville – Délégation des aides à la pierre de l’Etat – Bilan 2015-2020 – Convention-cadre de délégation de compétence 2021-2026 – Convention de partenariat et de mise à disposition 2021-2026 – Convention de gestion du parc privé et programme d’actions territorial 2021 – Barèmes des subventions et des marges locales pour le parc public – Individualisations partielles et totale d’autorisation de programme

Intervention de Nicole Sibeud

One Reply to “La politique du logement mérite un débat politique ouvert”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *