Intervention de Christophe Geourjon

Monsieur le Président,

Nous sommes nombreux dans cette assemblée à promouvoir le covoiturage, je considère que le covoiturage est en réalité un transport en commun personnalisé. Pour mémoire dans le cadre des trajets domicile/travail il y a en moyenne seulement 1,1 personne par véhicule. Favoriser le covoiturage présente donc un véritable enjeu, 3 personnes dans un même véhicule c’est 1 seule voiture au lieu de 3 sur nos voiries !

La Métropole de Lyon propose depuis plusieurs années un service de covoiturage performant : EnCovoit’GrandLyon. Cet outil a bénéficié d’une refonte complète, il propose maintenant du covoiturage dynamique en temps réel, une certification de covoiturage. Cette certification étant indispensable pour que le salarié puisse bénéficier du Forfait Mobilité Durable. Cet outil permet également de créer des communautés de covoitureurs, ce qui rassure les utilisateurs du service. 

Vous nous proposez dans cette délibération de renouveler pour 3 ans le dispositif expérimental de covoiturage LANE entre la Métropole de Lyon et la CAPI. 

Le budget global de ce dispositif est de 562 000 € pour seulement 6 766 covoiturages en 2021. Ceci représente un coût d’environ 27 € par covoiturage. Reconnaissez que ce coût est particulièrement élevé même si nous sommes conscients que la crise sanitaire a pénalisé le covoiturage.

Afin de ne pas avoir de rupture du service de covoiturage entre la Métropole de Lyon et la CAPI, nous voterons cette délibération, mais nous vous demandons de travailler dès maintenant à un rapprochement des services LANE et EnCovoit’GrandLyon. Il y a là un enjeu financier, mais aussi et surtout un enjeu d’efficacité.

Au-delà de ce service, nous regrettons votre manque d’actions en faveur du covoiturage. Il existe depuis 3 ans une voie réservée covoiturage sur l’axe M6/M7. C’est une bonne chose, mais il faut aller plus loin. Vous évoquez un projet similaire sur l’A43, mais sans plus de détails…

Une mesure qui pourrait booster très fortement le covoiturage serait de mettre en place un forfait stationnement covoitureur. Cette mesure est facile à mettre en œuvre, elle présente un coût très modeste et aurait un effet immédiat sur le nombre de covoitureurs sur l’ensemble du territoire métropolitain et pas uniquement sur le corridor M6/M7. Ce stationnement pouvant être en voirie à l’image du forfait stationnement résidant à Lyon ou en ouvrage avec un abonnement à tarif réduit dans les parcs de stationnement. Vous travaillez actuellement au renouvellement d’une partie des DSP stationnement en ouvrage, c’est donc maintenant que vous devez vous positionner.

Je vous remercie,

Christophe Geourjon


Conseil Métropolitain des 14 et 15 mars 2022

Rapport nº2022-0992 – déplacements et voirie – Développement du covoiturage – Services organisés avec les territoires voisins de la Métropole de Lyon dont la Communauté d’agglomération Porte de l’Isère (CAPI) – Individualisation complémentaire d’autorisation de programme de recettes

Intervention de Christophe GEOURJON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.