Intervention de Louis Pelaez

En début de ce conseil, nous avons eu l’occasion d’introduire la notion d’égo-logie, d’une majorité qui se parle uniquement à elle-même. Ce dont nous allons débattre en est un parfait exemple. Car excusez-moi de vous le dire comme cela, mais tout est problématique dans cette délibération.

Vous nous proposez un partenariat avec l’association OXFAM pour organiser un trail solidaire sur le territoire de la Métropole. 

Premièrement, lorsqu’on se penche sur le rapport, l’intérêt pour notre collectivité de participer à l’organisation de cet évènement n’est pas très explicite. Tout juste, apprenons-nous que : « La Métropole soutient les clubs sportifs et les manifestations sportives qui contribuent à l’animation de son territoire et à la mise en œuvre de sa politique sportive. » On a quand même déjà fait plus clair et engageant.

Par ailleurs, et contrairement à ce qui se fait régulièrement, il n’y a aucune information sur les retombées locales espérées. J’ai beau avoir cherché dans la convention, je n’ai trouvé aucune clause d’écoresponsabilité !

Tout le monde se souvient pourtant que les Verts avaient soulevé une polémique en exigeant de la course « Run in Lyon » des comportements plus écoresponsables, en supprimant notamment la distribution des maillots. Nous espérons vous trouver toujours aussi vigilants sur ce sujet ! 

Deuxièmement, concernant l’aspect financier, notre Métropole apparaît comme étant la seule partenaire de ce nouvel évènement sur notre territoire. Les montants de subvention sont conséquents. On parle de 61 000 euros soit près de 20 % du coût total de l’évènement ! Près de 75 euros de subvention publique par participant tout de même. 

Sauf erreur de notre part, nous ne voyons pas d’autres évènements sportifs d’ampleur encore soutenus à ce niveau par la Métropole. 

Ce trail d’Oxfam est aussi organisé ailleurs en France. Et pour le même évènement, avec 860 participants et 640 supporters, soit une dimension identique à celle prévue dans notre Métropole, la ville de Dieppe a versé en 2022 une subvention de 45 000 euros. C’est quand même près de 25 % de moins que ce qui est demandé à la Métropole de Lyon pour un évènement regroupant le même nombre de participants !

Au vu du flou artistique autour des raisons d’agir de la Métropole et du montant de la subvention, il serait souhaitable, pour des questions de transparence, que vous adoptiez un dispositif-cadre de soutien aux évènements sportifs clarifiant les critères d’attribution des subventions !

Mais ce n’est pas tout ! Au-delà de cette subvention, la Métropole va dérouler le tapis rouge sur la communication autour de l’évènement !

  • Communiqué de presse commun pour annoncer le partenariat et point presse pendant l’évènement. 
  • Mise à disposition des supports de communication de la Métropole avec articles dans le magazine du Met et sur internet.
  • Et… un réseau d’affichage de pas moins de 70 faces publicitaires ! 

Alors, on vous pose la question : est-ce que la promotion s’affichera également sur les panneaux numériques, comme pour le Rév ?

Tout cela fait quand même beaucoup pour un évènement qui s’attend, je le rappelle, à un petit millier de personnes sur deux jours, participants, supporters et organisation comprise.

D’autant qu’on sent une nouvelle fois, dans ce dossier, le respect du vote démocratique dans notre assemblée et des élus dans leur ensemble. Car bien que rien n’ait encore été voté, la Métropole de Lyon s’affiche pourtant déjà comme partenaire sur le site internet d’OXFAM.

Alors, tout dans ce dossier laisse en effet penser que l’association aurait pu avoir des garanties, qui ne lui laissaient aucun doute sur l’octroi de sa subvention.  

Les réponses apportées en commission sur ce sujet font en effet penser à une commande directe du cabinet. Car n’oublions pas qu’Oxfam n’est pas n’importe quelle association. Elle est présidée par Madame Cécile DUFLOT, ancienne secrétaire générale d’Europe Écologie Les Verts. 

Nous n’oublions pas non plus que Monsieur votre Directeur de Cabinet a été chef de cabinet adjoint de la même Cécile DUFLOT, au ministère de l’Égalité des territoires et du Logement.

Madame DUFLOT, qui nous a gratifiés de sa présence lors d’une conférence la semaine dernière sur « Comment combattre les inégalités femmes-hommes ? », et où vous étiez présent, Monsieur le Président pour évoquer notre Métropole.

Et là, nous n’avons pas entendu le groupe des égo-logistes s’indigner publiquement que ce soit un homme qui soit invité pour parler d’égalité femmes-hommes, pourtant délégation de Michèle PICARD. Ils savent pourtant si bien le faire en Conseil Métropolitain. Si bien qu’on se demande si ce n’est pas là leur seule fonction.  

Nous n’oublions pas non plus, Monsieur le Président, que Madame DUFLOT n’hésite pas à se présenter comme votre amie. 

Pourtant, l’article 16.1 de la convention que vous nous proposez d’adopter précise : Il y a conflit d’intérêts lorsque la réalisation impartiale et objective de l’opération est compromise pour des motifs familiaux, affectifs, d’affinité politique ou nationale, d’intérêt économique ou pour tout autre motif ».

Alors bien évidemment, Monsieur le Président, dans l’intérêt de notre collectivité, nous espérons que vous ne prendrez a minima pas part au vote. Et que toutes les personnes concernées n’ont pas pris part de près comme de loin à l’instruction de ce dossier.

Enfin, il y a un aspect profondément contestable dans cette association : c’est sa propension à participer à une forme de manipulation et de désinformation en sortant des études chocs jouant sur l’émotion plutôt que la raison, et à la méthodologie plus que douteuse !

En témoigne encore un exemple très récent lors de la dernière publication de son rapport 2022, sur les inégalités dans le monde sobrement intitulé ; « les inégalités tuent ». Et dont la méthodologie est tellement trompeuse que la presse en a même tiré le titre « une étude biaisée au service de la démagogie. » D’autant que les arrangements avec la réalité d’Oxfam sont une véritable habitude qui revient chaque année.

Oxfam, c’est un peu le symbole d’une élite politique moralisatrice qui va pantoufler à la tête de grosses ONG. Dans une organisation qui milite d’un côté contre la pauvreté et les inégalités sociales et qui de l’autre, supprime brutalement 1 450 emplois en 2020, tout en faisant appel au bénévolat des jeunes.

Le symbole de l’égo-logie en somme. Il y a un côté intimement malsain dans cette majorité où l’essentiel des membres de votre groupe est issu de ce petit monde militant. Ce petit monde qui, une fois aux commandes, passe son temps à mettre en place des politiques subventionnant les organisations dont ils sont issus. 

On en reparlera lorsqu’il faudra discuter du premier festival Alternatiba, de vos amis du même nom et d’ailleurs bien représentés au sein de votre cabinet, que vous souhaitez organiser au parc de Miribel Jonage. Et chez qui derrière, se trouve encore une fois, la NEF !

Vous qui aimez tant porter l’idée de biens communs, comprenez que l’organisation de votre pouvoir n’est finalement qu’une autre forme de confiscation de l’intérêt général par les promoteurs d’intérêts particuliers. Par des particuliers. Pour des particuliers.

Mais c’est vrai, avec vous, la politique c’est différent. Vous n’êtes pas organisé en groupe de pression, mais en association citoyenne.

Vous ne faites pas du lobbying, mais du plaidoyer. Pas de conflits d’intérêts, seulement l’engagement militant. Vous êtes, en somme, le camp du bien. 

Comprenez que cela n’est pas plus éthique que ce vous dénoncez constamment chez les autres de manière si moralisatrice.

En commission, même des membres de votre majorité se sont posé des questions sur cette délibération.

Alors si Oxfam peut effectivement proposer des actions utiles, cela ne justifie pas tout. Dans ces conditions, je vous propose de nous prononcer contre cette délibération. 

Je vous remercie.

Louis Pelaez


Conseil Métropolitain des 14 et 15 mars 2022

Rapport nº2022-1020 – éducation, culture, patrimoine et sport – Sport – Partenariat avec OXFAM – Trailwalker 2022 

Intervention de Louis PELAEZ – 8min – VOTE CONTRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.