Dans la délibération soumise au vote, il est rappelé les chiffres terribles liés à l’augmentation de la précarité dans notre Métropole suite à la crise sanitaire. 

Parmi ceux-ci, l’augmentation du nombre de foyers bénéficiaires du RSA avec + 10 % de bénéficiaires en novembre 2020.

Pourtant, dans le même temps, entre 2020 et 2021, l’enveloppe dédiée à l’accompagnement des bénéficiaires du RSA a augmenté que de 4%.

On passe en effet d’une subvention de 6,5 millions d’euros pour 11 102 places d’accompagnement en 2020 à une subvention de 6,8 millions d’euros en 2021 pour 11 511 places d’accompagnement. 

Si le travail sur la volumétrie des places d’accompagnement ne fait pas à elle seule une politique d’insertion, nous estimons que c’est maintenant qu’il faut, entre guillemets, mettre le paquet sur nos politiques d’insertion pour éviter que la précarisation de ces populations ne perdure trop longtemps et entraîne un décrochage social.

Il serait alors beaucoup plus compliqué d’aller chercher ces populations pour les soutenir et les proposer un parcours adapté.

Nous attendons donc les contours de votre nouveau programme « Rebondir vers l’emploi » pour en savoir plus sur vos intentions en matière de politique d’insertion.

Nous restons disponibles pour échanger sur ce sujet.


Conseil de la Métropole du 15 mars 2021

Dossier n°2021-0483 – Développement économique, numérique, insertion et emploi – Attribution de subventions de fonctionnement 2021 pour les organismes œuvrant à l’accompagnement vers l’emploi et l’activité des bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA)

Intervention de Louis Pelaez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.