Intervention Franck Lévy

Dans une interview au Progrès de Lyon, l’adjointe à la petite enfance  de Lyon 8eme nous expliquait qu’il n’était pas utile de poursuivre le développement des accueils de petite enfance engagé depuis plusieurs mandat. Cette interview reprise sur les réseaux sociaux par le co président du groupe eelv a été démentie par le Maire d’arrondissement.

Alors Monsieur le Maire, vous demandiez dans quel planète sont certains élus, je pense que cette phrase s’adresse à vos adjoints. Car dans notre monde, nous croyons au  rôle déterminant d’une action envers  la petite enfance, pour contribuer à la fin des  inégalités femmes-hommes. Nous vous invitons à agir dans l’intérêt des lyonnais et non comme le souhaite Mr Bozeti pour faire la « une du progrès ». Dans la vraie vie, monsieur le Maire, les parents ont besoin d’un mode de garde. Dans des quartiers prioritaires, il est nécessaire de renforcer les dispositifs passerelles qui ont été mis en place.

Aujourd’hui La nécessité de trouver un mode de garde pèse en effet lourdement sur les femmes, souvent davantage impliquées dans l’éducation des enfants que leur conjoint. Il est donc crucial que des politiques publiques accompagnent les familles pour que les femmes ne soient plus en situation difficile.

Alors nous avons bien entendu depuis le début du conseil que vous cherchez des excuses pour ne pas agir. Monsieur le Maire être élu c’est être responsable, alors nous attendons encore l’élaboration d’un « plan crèche », une présentation de vos projets concernant l’accueil collectif avant la maternelle.

Par ailleurs le rapport prévoit une baisse du pourcentage du versement de la première tranche ou on passe de 70% voir 80% à 40% . Cette décision va mettre les crèches en situation difficile en leur demandant de payer sur fonds propres les 60% restant jusqu’à l’automne.

Par ailleurs, votre adjoint a confirmé une sorte de prime pour ceux qui mettraient en place des actions jugées environnementales. Une prime pour lequel nous n’avons aucune délibération cadre, aucun critère précis. On est dans le monde de l’arbitraire.

Alors Monsieur le Maire, garder vos sarcasmes et condescendance pour agir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.