Monsieur le Président,

Vous nous proposez de voter pour un nouveau schéma de développement de l’hébergement touristique.

Ce schéma se doit être le bras armé de vos ambitions en matière d’accueil de touristes sur notre territoire. C’est pour cela que nous estimons incongru que vous nous proposiez vos recommandations et objectifs chiffrés concernant l’évolution de l’offre et du dimensionnement de notre parc d’hébergement hôtelier alors que de l’autre côté, vous n’avez pas d’objectifs clairs en termes de volume d’accueil de touriste. 

Dit autrement, comment la Métropole peut-elle déterminer ses prescriptions sur le nombre de chambres nécessaires si vous ne savez déjà pas combien de touristes vous voulez accueillir ?

La démarche qui est le vôtre sur ce schéma de développement de l’hébergement touristique est précisément celle que vous auriez dû également avoir pour votre schéma du tourisme responsable. 

Vous partez de la conjoncture difficile actuelle pour établir deux hypothèses d’évolution de l’offre :

  • Un scénario dit constant qui suit la tendance d’évolution de l’offre de la dernière décennie 
  • Et un scénario dit d’inflexion, qui suppose une reprise plus lente de l’activité et donc un développement plus limité
    du parc

Nous pourrions même vous féliciter de cette approche pragmatique et raisonnée si vos objectifs chiffrés de capacité de chambre supplémentaires n’étaient pas aussi flous.

En page 4 de la délibération, vous écrivez que :

  • Le scénario constant envisage une capacité de 1030 chambres supplémentaires au total d’ici 2026 
  • Et que le scénario d’inflexion envisage lui, la création de 740 chambres 

Pourtant, en page 28 du schéma, vous écrivez que c’est le scénario constant qui fixe un objectif de 740 chambres et que celui du scénario d’inflexion fixe un objectif de 550 chambres.

Quels chiffres faut-il croire ? Ceux de la délibération ou ceux du schéma ?

Tout cela peut apparaître comme une manipulation grossière. Le chiffre du scénario constant de 1030 chambres apparaissant trop important au regard de vos ambitions du développement des capacités hôtelières, le scénario d’inflexion s’est transformé en scénario constant. 

Et cela tout en oubliant de corriger la délibération qui présente le rapport. Un travail de falsification en somme, et d’amateur qui plus est.

Et cette analyse est à la fois confirmée par les chiffres que vous donnez plus haut dans la délibération et ceux des réalisations concrètes des chambres dans les tableaux page 28 du rapport.

Vous écrivez que le parc d’hébergement touristique a cru de 2 % par an depuis 2011 passant de 16 229 chambres en 2011 à 19 418 en 2020.

Or, si le scénario constant suit bien la tendance d’évolution de la dernière décennie comme vous l’écrivez, alors le chiffre cohérent est bien celui du scénario avec 1030 chambres et non pas celui à 740 chambres.

En outre, votre synthèse des recommandations quantitatives en page 29 du rapport est erronée. En effet, vous écrivez que 1 991 chambres sont déjà en projet. Or, le tableau indique 3 605 chambres en projet pour les seules résidences hôtelières dans votre scénario constant. Et ces 3 605 chambres se transforment en 100 chambres dans le tableau du dessous pour le scénario d’inflexion.

Vous le voyez bien, ici tout n’est que flou, incohérence et éventuellement dissimulation. Comme aucune réponse satisfaisante ne nous a été apportée en commission sur ce sujet, vous comprenez bien qu’il nous est impossible de voter une telle délibération.

Nous ne mettons bien évidemment pas en cause les services mais lorsqu’on gère un budget de 3.5 milliards, on se doit d’être clair, irréprochable et de lever toute ambiguïté. D’être au niveau et ce n’est pas le cas de ce que vous nous proposez.

Louis Pelaez


Conseil de la Métropole de Lyon du 13 et 14 décembre 2021

Dossier N° 2021-791 – développement économique, numérique, insertion et emploi -Schéma d’accueil des entreprises (SAE) -Approbation du schéma de développement de l’hébergement touristique (SDHT) pour la période 2021-2026

Intervention de Louis PELAEZ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.