Plaidoyer pour une vision et une gouvernance métropolitaine renouvelée et partagée

À l’attention de Bruno BERNARD, Président de la Métropole de Lyon et copie à l’ensemble des 150 conseillers métropolitains

Ce mandat qui débute est marqué par un changement profond au sein du conseil de la Métropole de Lyon. En effet, les conseillers métropolitains ont été élus pour la 1re fois au suffrage universel direct dans une circonscription territoriale. Les maires sont aussi des représentants de ces territoires.

Conseillers métropolitains et maires disposent donc les uns et les autres d’une pleine légitimité démocratique inscrite dans un territoire. Chacun, dans ses compétences, participe à la construction métropolitaine. Tous ces élus doivent donc être co-acteurs des territoires ; chacun dans son rôle :

  • Le maire est souvent identifié par les habitants comme l’élu de référence et responsable « de tout » en termes de proximité ;
  • Les élus métropolitains doivent pouvoir assurer, dans l’intérêt de tous et du territoire, leur rôle dans tous les domaines de compétence métropolitaine ».

La Vice-Présidente Hélène GEOFFROY mène actuellement un intéressant travail de concertation, sur le terrain, au niveau de chaque Conférence Territoriale des Maires (CTM) avec les maires pour échanger sur la future gouvernance des CTM et l’élaboration du futur Pacte de Cohérence Métropolitain (PCM). Comment se fait-il que les conseillers métropolitains ne soient pas également consultés ? 

Dans ce contexte, nous vous demandons :

  • De modifier le processus de concertation, afin d’intégrer un dialogue entre la vice-présidente Hélène GEOFFROY et les élus métropolitains au niveau de chaque CTM ;
  • En amont des arbitrages que vous devrez prendre, un travail de synthèse qui pourrait être conduit en lien avec les groupes politiques du Conseil de la métropole.

Les conseillers métropolitains sont responsables des politiques métropolitaines et redevables en cela devant les citoyens. Alors que vous comptez flécher 200 millions d’euros d’investissement métropolitain au niveau des CTM, il est impératif pour une transparence démocratique que les conseillers métropolitains siègent de plein droit en CTM.

Il est encore temps de changer de méthode pour l’élaboration du PCM en reconnaissant l’évolution de la légitimité électorale des élus métropolitains. Nous savons que ce souhait est aussi celui de beaucoup dans la majorité métropolitaine ; majorité élue sur l’aspiration à une démocratie régénérée. L’exécutif métropolitain doit maintenant entendre cette attente des citoyens et des élus métropolitains.

Ne pas faire évoluer la méthode de construction du futur PCM et ne pas reconnaître la légitimité territoriale des élus métropolitains signifierait que vous ne reconnaissez pas la légitimité démocratique de chacun des élus métropolitains. Pire ! que vous méprisez chaque membre de ce conseil qu’il soit dans votre majorité ou dans l’opposition.

Les élus du groupe Inventer la Métropole de demain

Louis Pelaez – Président de groupe

Christophe Geourjon

Nicole Sibeud

Michèle Vullien

Nathalie Frier

Gérard Collomb

Delphine Borbon

Richard Brumm

Carole Burillon

One Reply to “[Lettre ouverte] Le conseiller métropolitain : élu de plein exercice ou simple faire-valoir ?”

  1. Soutien totale. Chaque conseiller à été élu démocratiqueme t il faut donc que chacun puisse s’exprimer afin de respecter toutes les sensibilités citoyennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.