Intervention de Ludovic Hernandez

Monsieur le Maire mes chers collègues,

Quand je vois tous les moyens que vous mettez en œuvre pour déployer cette monnaie, La Gonette, je trouve cela très imprudent et particulièrement troublant.

Imprudent, parce que cette monnaie s’échange de manière, si cénacle, qu’elle favorise plus l’entre-soi que le réel développement économique locale.

Imprudent, parce que cette monnaie adhère à une banque, La NEF, qui n’a pas une bonne santé financière et qui flirte avec l’anthroposophie.

Imprudent, parce que cette monnaie exclut clairement les personnes les plus précaires.

Si la monnaie locale est une véritable attente et un véritable enjeu pour l’avenir de nos territoires, il faut être extrêmement prudents sur le fonctionnement et la transparence de ses affiliations. 

Actuellement, la monnaie locale Lyonnaise est donc, La Gonette, il y a peu d’utilisateurs, 1 185 pour être exact, et il se trouve qu’il a un vrai décalage avec les modes de consommation de la majorité de la population Lyonnaises.

D’autres part, la stratégie économique que porte la ville, nous rassure de moins en moins.

Et pour cause, les projets que vous nous proposez jusqu’à maintenant, nous donne l’impression que vous bâtissez peu à peu les remparts qui nous enferme dans un mode de vie marginalisé. 

Cette monnaie La Gonette ne fait que confirmé nos craintes. 

Car en développement La Gonette, telle qu’elle fonctionne actuellement, les seules commerces et entreprises que nous verrons pousser, à Lyon, seront créés et utilisés uniquement par un cercle très fermé de lyonnaises et de lyonnais. 

Et c’est déjà le cas aujourd’hui quand on regarde clairement la typologie des partenaires de La Gonette. 

Cette monnaie parait très vertueuse à vos yeux, cependant le réseau qu’elle fédère donne l’impression d’être conduite, par une doxa, dont le but est, plus, d’alimenter un réseau associatif et militants que de développer une économie au service de tous les entrepreneurs et consommateurs locaux. 

Quoi de plus normal me direz-vous puisqu’ils partagent ensemble la même vision du monde. 

Et à ce sujet, je crois que cette délibération révèle les courants d’un manifeste qui guide un certain nombre d’actions et de prise de position douteux mais j’espère, sincèrement, me tromper.

En effet, l’association entre la NEF et les courants de pensée anthroposophique ne semble pas vous inquiétez mais, je n’en doute pas, c’est certainement parce qu’ils ne sont pas clairement affichés. 

D’autres part, il n’est pas rassurant de constater la mauvaise santé financière de cette banque.

Mais le plus grand danger, reste ses liens étroits avec les adeptes de l’occultiste Rudolf STEINER. 

Et il est utile de rappeler, quand même, que les pères fondateurs de cette banque, la NEF, sont des anthroposophes convaincues, vous n’avez qu’à prendre connaissance, entre autre, de la longue enquête du mensuel, Le Monde diplomatique, de juillet 2018, pour vous en rendre compte.

Ce qui est également inquiétant, c’est que les personnes les plus précaires sont de facto exclu par ce modèle économique. 

Il suffit de lire la liste des partenaires pour s’apercevoir que les services et les produits proposés ne correspondent pas à leurs modes de consommation et ne sont pas à la portée de leurs bourses. 

D’ailleurs si l’on s’attarde sur la localisation des partenaires on se rends bien compte, que les quartiers les plus populaires sont déserté par ces  types de commerces ou services.

Cela étant dit, il est important de comprendre toute l’articulation de cette organisation économique.

Donc quand une Lyonnaise et un Lyonnais change un euro en une Gonette que se passe-t-il ?

Premièrement, La Gonette sera dépenser chez les commerces et entreprises partenaires, qui sont à ce jour au nombre de 317, mais ne cherchez pas votre boucher ou votre charcutier du coin ils sont absents de cette liste et si par hasard il y en aurait un, vous aurez plus de chance de le trouver dans certain quartier du 1er ou du 7ème arrondissement puisque 50% des partenaires se situe dans ces quartiers. 

Deuxièmement, l’euro qui a été changé, sera placé soit au crédit coopératif soit dans cette fameuse banque, La NEF. 

Et comme je vous l’ai évoqué la NEF pose un certain nombre de problème, car même si elle permet de créer des projets louables, cela ne l’empêche pas de soutenir financièrement, par exemple, des projets écologiques sur la biodynamie ou des écoles basées sur une éducation ésotérique.

Preuve en est, elle a participé au financement d’une école Rudolf STEINER en 2018 dont les méthodes d’endoctrinement ne font guère de doute. 

Quant à la Biodynamie c’est ce mode d’agriculture anthroposophique qui repose sur les écrits de cette autrichien Rudolf STEINER.

Pour vous expliquer brièvement. 

Une de ses recettes est d’enterrer des cornes de vaches pour quelles servent d’antennes aux forces cosmiques pour, entre autre, fertiliser la terre. 

Autant vous dire que ce mode d’agriculture ésotérique est très controversé.

Mais tout ceci ne doit pas nous empêcher de revenir sur le sujet d’une monnaie locale. 

Et, je tiens à rappeler que dans la crise sans précédent que nous traversons, notre économie de marché, que certain réfute, vient de sauver des millions d’emplois grâce au chômage partielle et des millions d’entreprises grâce au dispositif du fonds de solidarité.

Je ne dis pas que tout est parafait et qu’il ne faut pas envisager de développer une économie plus locale mais nous ne pouvons pas dire que notre économie de marché soit moins éthique et moins réelle que La Gonette.

Comprenez qu’en l’état, nous avons de bonnes raisons d’avoir de sérieux doutes sur les dangers et bénéfices que peut apporter, à l’instant, cette Gonette aux Lyonnaises et aux Lyonnais

Alors Monsieur Le maire, mes chers collègues ,

Si vous souhaitez écarter les dangers et rassurez tous les Lyonnaises et Lyonnais sur l’utilisation de notre monnaie locale.

Je vous invite à voter contre cette délibération et vous invite, également, à travailler main dans la main pour créer non pas juste une monnaie, mais plutôt une vraie économie locale ambitieuse, attractive, transparente et socialement juste.

Je vous remercie


Conseil municipal de la Ville de Lyon du 27 mai 2021

Rapport 2021/857 : Adhésion de la Ville de Lyon à l’association La Gonnette

Intervention de Ludovic Hernandez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *