Intervention de Louis Pelaez

Monsieur le Président, chers collègues,

Doubler la taille du centre-ville de Lyon, sans augmenter les émissions de gaz à effet de serre : voilà l’objectif fixé par la majorité arrivée en 2001, celle autour de Gérard Collomb.

Le projet urbain Lyon-Confuence s’est développé, depuis 2001, sur un territoire de 150 hectares. Au total, cela a représentée et représente, car ce n’est pas encore totalement fini, la construction d’un million de m2 supplémentaire, sans augmenter le niveau d’émissions de gaz à effet de serre ; grâce à :

  • L’augmentation de la production d’énergie renouvelable locale (photovoltaïque & chauffage urbain)
  • La construction de bâtiments neufs à haute performance énergétique (y compris îlots à énergie positive), la rénovation énergétique du quartier existant (copropriétés privées, cités de logements sociaux, bureaux, équipements publics), le développement d’un smart grid, via une plateforme de gestion des données énergétiques du quartier.

Plusieurs partenariats internationaux (Europe, Japon) ont contribué à faire du quartier Lyon-Confluence un terrain d’expérimentation pour le développement durable de la Métropole de Lyon.

Et cela a été possible grâce à de nombreux partenaires public-privé avec lesquels la SPL Lyon Confluence travaille.

La SPL Lyon Confluence, est même devenu, il y a quelques années, pilote dans la lutte contre le réchauffement climatique, à la suite d’un appel à candidatures ou la Commission Européenne a retenu l’offre du consortium SCALE, coordonné par la SPL Lyon Confluence, et ce pour piloter et animer un réseau qui fédère 116 villes bénéficiant d’aides de l’Union Européenne pour développer des solutions innovantes face au réchauffement climatique. Une nouvelle mission qui est venue conforter l’expertise de la SPL Lyon Confluence dans la fabrication de la ville durable.

La SPL a reçu le trophée d’or de la transformation urbaine la plus innovante dans la catégorie « Aménageurs ».

Ainsi la métropole de Lyon a réussi son pari lancé en 2001 : Lyon confluence rayonne en France et à l’international. 

La confluence est devenue un lieu de vie unanimement reconnu dans le monde entier. Mixant logements sociaux et haut de gamme, bureaux, commerces, lieux culturels, biodiversité et très haute qualité environnementale, ce projet unique a placé la Métropole de Lyon bien en avance en Europe. En gestion d’énergie et innovation technologique et, pour ses habitants, ses salariés et ses visiteurs, en douceur de vivre…

Le dernier grand projet emblématique est le champ qui se transforme en forêt urbaine. Projet voulue et lancée depuis plusieurs années comme quoi, cette fameuse idée de forêt urbaine, a été voulue et décidée avant ceux qui en parlent aujourd’hui le plus. Et que la lutte contre le réchauffement climatique n’a pas débuté aujourd’hui, loin s’en faut.

Depuis le début en 2001, le souhait était que ce que l’on expérimente à la Confluence puisse être reproductible dans d’autres territoires de l’agglomération. C’était la commande de la Métropole. 

Lyon Confluence : c’est aussi un quartier où la concertation n’est pas un vain mot : c’était le titre d’un article, il y a 5 ans. LYON CONFLUENCE, UN PROJET PARTAGÉ

Le quartier se développe pour et avec ses usagers. Cette approche collaborative a toujours été le moteur de Lyon-Confluence : mieux comprendre les attentes de chacun, susciter la participation des habitants, des salariés, des visiteurs mais aussi acteurs économiques dans la réflexion de l’aménagement.

Nous pouvons être fier de ce qui a été fait et en cours d’achèvement à la Confluence. Projet et réalisations portés depuis 2001.  

Je vous remercie.

Louis Pelaez


Conseil de la Métropole de Lyon 14 décembre 2020

Rapport n° 2020-0321 : Urbanisme, habitat, logement et politique de la ville – Rapport des mandataires – Société publique locale (SPl) Confluence – Exercice 2019

Intervention de Louis Pelaez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *